Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

Samsung annonce 356 milliards de dollars d’investissements sur cinq ans

Avec un plan d'investissements de 356 milliards de dollars sur les cinq prochaines années annoncé mardi, Samsung Group affiche l'ambition de devenir leader dans un large éventail de...

Le drapeau du conglomérat Samsung au côté du drapeau sud-coréen, flottants devant le siège du groupe de Seocho, à Séoul, le 30 janvier 2020 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Jung Yeon-je)

Avec un plan d’investissements de 356 milliards de dollars sur les cinq prochaines années annoncé mardi, Samsung Group affiche l’ambition de devenir leader dans un large éventail de secteurs, des semi-conducteurs aux produits biologiques.

L’usine de semi-conducteurs de Samsung Electronics à Hwaseong, au sud de Séoul, le 19 novembre 2019 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Ed JONES)

Ce montant reprend et renforce le plan de 205 milliards de dollars annoncé l’été dernier. Il représente aussi une hausse de plus d’un tiers par rapport aux investissements sur les cinq années précédentes.

Les présidents américain Joe Biden (g) et sud-coréen Yoon Suk-yeol visitent une usine de semiconducteurs Samsung à Pyeongtaek, dans les environs de Séoul, le 20 mai 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – KIM Min-Hee)

Le géant sud-coréen des technologies prévoit 80.000 créations d’emploi d’ici 2026 « essentiellement dans les activités principales, notamment les semi-conducteurs et la biopharmacie », a précisé Samsung dans un communiqué.

Samsung Group est le plus grand conglomérat de Corée du Sud et son chiffre d’affaires global équivaut à un cinquième du produit intérieur brut national.

Il est déjà le plus grand fabricant de smartphones au monde à travers sa filiale phare Samsung Electronics.

Le plan d’investissements apporterait « une croissance à long terme dans les secteurs stratégiques et aiderait à renforcer l’écosystème industriel mondial des technologies fondamentales », a déclaré Samsung.

Le groupe a aussi assuré que ces investissements permettraient de « faire avancer la production de masse de puces basées sur le procédé 3-nm », la toute dernière technologie qui permet de réduire encore la taille des semi-conducteurs et d’augmenter leur puissance de calcul.

Des investissements massifs seront aussi réalisés dans les filiales Samsung Biologics et Samsung Bioepis dans ce domaine.

– Visite de Biden –

Quelque 360.000 milliards de won de ce plan quinquennal de 450.000 milliards de won seront investis en Corée du Sud.

Cette annonce intervient quelques jours après la visite du président américain Joe Biden dans l’énorme usine de semi-conducteurs de Samsung Electronics à Pyeongtaek, lors de sa première tournée en Asie.

Le chef d’État a souligné le rôle de l’entreprise sud-coréenne dans la sécurisation des chaînes d’approvisionnement mondiales de micropuces.

La Corée du Sud et les États-Unis doivent travailler pour « maintenir la résilience, la fiabilité et la sécurité de nos chaînes d’approvisionnement », a déclaré M. Biden, qualifiant les semi-conducteurs fabriqués dans ce pays de « merveille de l’innovation » et d’élément crucial pour l’économie mondiale.

M. Biden était accompagné sur la chaîne de montage du nouveau président sud-coréen Yoon Suk-yeol et de Lee Jae-yong, vice-président de l’entreprise et dirigeant de facto du conglomérat Samsung. Ce dernier a présenté ses invités de marques à un public présent, ce qui constituait sa plus importante apparition publique depuis sa libération conditionnelle en août.

M. Lee a purgé la moitié d’une peine de deux ans et demi de prison pour corruption, détournement de fonds et autres délits dans le cadre du scandale de corruption qui a fait tomber l’ex-présidente sud-coréenne Park Geun-hye.

Samsung emploie près de 20.000 personnes aux États-Unis et est en train de construire une usine au Texas dont l’ouverture est prévue pour 2024, un investissement de 17 milliards de dollars.

Le grand plan d’investissements est annoncé deux semaines après l’investiture à la présidence du pays de M. Yoon, grand soutien des conglomérats familiaux, appelés chaebols.

« C’est une manière classique pour les entreprises coréennes de lancer un appel à un nouveau président », a déclaré à Bloomberg News Park Ju-gun, directeur de Leaders Index, un institut de recherche basé à Séoul, en référence à l’annonce de Samsung.

« Les investisseurs doivent vérifier si le montant promis des investissements est effectivement exécuté ou non ».

kjk/mtp/oho/mav/bt

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques