Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Taubira dénonce le « manque de respect » de ceux qui refusent de reconnaître la Primaire populaire

Christiane Taubira, arrivée dimanche en tête de la Primaire populaire, a dénoncé lundi le "manque de respect" de ses concurrents à gauche qui refusent de...

Christiane Taubira le 30 janvier 2022 à Paris après l'annonce des résultats de la primaire populaire (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Thomas COEX)

Christiane Taubira, arrivée dimanche en tête de la Primaire populaire, a dénoncé lundi le « manque de respect » de ses concurrents à gauche qui refusent de reconnaître le résultat de cette consultation.

Présentation des sept personnalités qui avaient été sélectionnées par la primaire populaire pour tenter de départager un candidat capable de « faire gagner l’écologie et la justice sociale » à la présidentielle. Christiane Taubira a remporté le vote dimanche (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Sylvie HUSSON)

« Si cette primaire avait été taillée sur mesure pour moi, j’aurais fait 99% », a-t-elle souligné sur franceinfo, jugeant ce commentaire « extrêmement irrespectueux vis-à-vis des personnes qui ont réalisé cette primaire et des personnes qui ont choisi d’y participer ».

Alors que l’insoumis Jean-Luc Mélenchon, l’écologiste Yannick Jadot et la socialiste Anne Hidalgo ont tous décliné la proposition d’union de Mme Taubira, celle-ci a regretté « cette réaction, cette hauteur, cette distance. Mépris est peut-être un mot trop fort, mais cette façon de tenir en distance de façon hautaine un processus démocratique ».

« Ca ressemble à cette forme de gouvernement, cette forme présidentielle que nous avons sous les yeux depuis cinq ans », a-t-elle ajouté, en référence à Emmanuel Macron.

La Primaire populaire « c’est une volonté citoyenne de rassemblement », a-t-elle défendu. « La démocratie, ce n’est pas un sentiment ce sont des faits, près d’un demi millions de personnes ont décidé d’intervenir dans la campagne. »

Interrogée pour savoir si elle était une candidate de plus à gauche, elle s’est énervée: « Non monsieur. Je suis une candidate de plus pour celles et ceux qui considèrent qu’un processus démocratique ça ne vaut rien du tout, qu’un demi million de personnes qui s’inscrivent et votent ça ne vaut rien du tout ».

Mais « la question ce n’est pas de savoir si je m’entends bien avec les autres candidates et candidats, si on est contents de boire un chocolat chaud ensemble. La question c’est de répondre au problème du pouvoir d’achat de millions de Français, de s’assurer qu’ils ont des services publics sur l’ensemble du territoire, d’accompagner les métiers d’enseignement et les métiers du soin, etc… », a-t-elle martelé.

Christiane Taubira est arrivée en tête de la Primaire populaire – où plus de 392.000 personnes ont voté – devant Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon. Anne Hidalgo est arrivée en 5e position.

caz/jk/sp

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques