Couverture du journal du 25/11/2022 Consulter le journal

Telecom Italia refuse à KKR l’accès à ses comptes en vue d’une OPA

Le conseil d'administration de Telecom Italia (TIM), qui fait l'objet d'une proposition de rachat de KKR, a décidé jeudi de refuser au fonds d'investissement américain l'accès à ses...

Le siège du groupe Telecom Italia à Rozzano, près de Milan, en mars 2019 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Miguel MEDINA)

Le conseil d’administration de Telecom Italia (TIM), qui fait l’objet d’une proposition de rachat de KKR, a décidé jeudi de refuser au fonds d’investissement américain l’accès à ses comptes en vue d’un audit approfondi.

Les administrateurs de TIM ont « décidé à l’unanimité de ne pas considérer comme approprié, à ce stade, de donner suite à la demande de +due diligence+ » soumise par KKR en novembre, indique un communiqué du groupe.

KKR avait envoyé lundi une lettre à Telecom Italia pour réitérer sa demande d’avoir accès à ses comptes dans le cadre d’une « due diligence », condition indispensable pour lancer une éventuelle offre d’achat publique (OPA).

TIM avait donné au fonds américain jusqu’à lundi soir pour détailler les conditions et le prix de sa proposition non contraignante communiquée en novembre.

Le fonds s’était à l’époque déclaré prêt à débourser 10,8 milliards d’euros pour l’acquisition de la totalité de TIM, soit 0,505 euro l’action, mais n’avait pas confirmé ce montant dans sa nouvelle missive au groupe italien, dans la mesure où les conditions de marché ont changé depuis.

Telecom Italia a motivé son refus d’accès à ses comptes par le fait que « KKR a décidé de ne pas confirmer la précédente manifestation d’intérêt et le prix qui y était indiqué ».

« Si KKR décide de soumettre une offre concrète, complète et attractive » incluant une indication du prix par action, le conseil d’administration de TIM « sera en mesure de reconsidérer sa décision dans l’intérêt de tous les actionnaires », assure le groupe.

Telecom Italia avait indiqué à la mi-mars vouloir accorder seulement une « due diligence de nature purement confirmatoire », ce qui signifie qu’elle devrait être précédée d’une offre formelle et non intervenir avant comme l’a demandé KKR.

L’offre de KKR se situait bien au-dessus du cours de Bourse de l’opérateur, mais avait été jugée trop basse par Vivendi, qui était entré au capital en 2015 à un prix moyen d’achat de 1,071 euro l’action.

Le titre Telecom Italia a clôturé jeudi en hausse de 2,16% à 0,312 euro à la Bourse de Milan, dans un marché en baisse de 0,59%.

bh/spi

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques