Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Turquie: l’inflation à 73,50% en mai sur un an

L'inflation en Turquie a atteint 73,5% sur an en mai, au plus haut depuis décembre 1998, poussée par l'augmentation des prix de l'énergie et de l'alimentation...

L'inflation en Turquie a atteint 73,5% sur an en mai, au plus haut depuis décembre 1998, selon les données officielles (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Adem ALTAN)

L’inflation en Turquie a atteint 73,5% sur an en mai, au plus haut depuis décembre 1998, poussée par l’augmentation des prix de l’énergie et de l’alimentation, selon les données officielles publiées vendredi.

La hausse des prix à la consommation a cependant ralenti en mai, comparé à la progression constatée en avril, où l’inflation avait bondi de 61 à 70%.

Les champions de l’envolée des prix sont le transport (+107,62% sur un an en mai) et les produits alimentaires (+91,63%), poussés à la hausse par la flambée des cours de l’énergie et des matières premières, et par l’effondrement de la livre turque. 

Les rumeurs d’intervention militaire dans le nord de la Syrie ont contribué depuis une semaine à enfoncer encore un peu plus la monnaie nationale qui cotait vendredi matin 16,49 livres turques pour un dollar, approchant les niveaux de décembre 2021 qui avaient provoqué l’intervention de l’Etat pour la stabiliser face aux devises étrangères. 

La livre turque a perdu plus de 47,79% de sa valeur sur un an.

L’inflation est au cœur des débats en Turquie, à un an de l’élection présidentielle, prévue en juin 2023, l’opposition et nombre d’économistes accusant l’Office national des statistiques (Tüik) de sous-estimer sciemment et largement son ampleur. 

Des économistes turcs indépendants du Groupe de recherche sur l’inflation (Enag) affirment vendredi matin que l’inflation atteint en réalité 160,76 % sur un an, plus de deux fois le taux officiel. 

La semaine dernière, la banque centrale turque a refusé de relever son taux directeur pour tenter de juguler l’inflation et l’a maintenu à 14%. 

Le président Recep Tayyip Erdogan, qui estime à rebours des théories économiques classiques que les taux d’intérêt élevés favorisent l’inflation, avait contraint fin 2021 la banque centrale à abaisser son taux directeur de 19% à 14%, entre septembre et décembre, provoquant l’effondrement de la monnaie nationale.

bg-ach/er

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques