Couverture du journal du 25/11/2022 Consulter le journal

Un magnétiseur condamné à 10 ans de prison pour viols en Haute-Loire

Un homme se présentant comme un magnétiseur a été condamné samedi par la Cour d'assises de Haute-Loire à 10 ans de prison pour avoir violé ou agressé sexuellement plusieurs de...

Un homme se présentant comme un magnétiseur a été condamné samedi par la Cour d'assises de Haute-Loire à 10 ans de prison pour avoir violé ou agressé sexuellement plusieurs de ses clientes entre 2013 et 2017 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Jacques Demarthon)

Un homme se présentant comme un magnétiseur a été condamné samedi par la Cour d’assises de Haute-Loire à 10 ans de prison pour avoir violé ou agressé sexuellement plusieurs de ses clientes entre 2013 et 2017.

Yves Pesseat, 56 ans, a été condamné à dix ans de prison pour les viols ou agressions sexuelles commis sur douze femmes âgées de 30 à 60 ans.

Une peine complémentaire d’interdiction définitive d’exercer la profession de magnétiseur ou toute activité en lien avec les soins à la personne a également été prononcée à son encontre.

Lors du procès qui s’est entièrement déroulé à huis-clos, le parquet avait requis une peine de 13 ans d’emprisonnement.

Les faits reprochés avaient débuté en 2013 lors de l’ouverture du cabinet de ce magnétiseur à Bas-en-Basset (Haute-Loire) et s’étaient poursuivis en 2017, année où une première plainte avait été déposée.

Douze femmes, qui avaient eu recours à ses services pour soulager des douleurs ou un mal-être, l’accusaient de gestes déplacés et, pour cinq d’entre elles, de viols. 

En raison du nombre important de victimes et de la trentaine de témoins et d’experts appelés à la barre, la fin du procès prévue vendredi avait été repoussée à samedi.

cor-cca/hj

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques