Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Une militaire tuée à coups de couteaux près de Saumur, une femme tuée dans l’Est

Une militaire du camp de Fontevraud (Maine-et-Loire), âgée de 28 ans, a été tuée de plusieurs coups de couteau et l'auteur présumé, également militaire, a été interpellé en milieu de journée, a indiqué samedi à l'AFP la procureure de la...

Une militaire du camp de Fontevraud, âgée de 28 ans, a été retrouvée morte chez elle, atteinte de plusieurs coups de couteaux (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - DENIS CHARLET)

Une militaire du camp de Fontevraud (Maine-et-Loire), âgée de 28 ans, a été tuée de plusieurs coups de couteau et l’auteur présumé, également militaire, a été interpellé en milieu de journée, a indiqué samedi à l’AFP la procureure de la République de Saumur qui privilégie la piste d’un féminicide.

Le corps de la jeune femme a été retrouvé samedi, tôt dans la matinée, à Bellevigne-les-Châteaux, près de Saumur, sur le palier d’un petit immeuble, dans les parties communes. 

« L’auteur présumé a été interpellé. Il s’agit également d’un militaire mais il n’était pas dans le même régiment que la victime. La piste d’un féminicide est privilégiée », a déclaré à l’AFP la procureure Alexandra Verron, ajoutant que les premières auditions n’avaient pas encore eu lieu. 

Le corps de la jeune femme présentait de multiples plaies au couteau, avait-elle précisé plus tôt dans la matinée. 

« La victime habitait une résidence locative dont les résidents se succédaient régulièrement. Je ne la connaissais pas précisément », a indiqué le maire de cette commune de plus de 3.400 habitants, Armel Froger, qui s’est rendu sur place aux alentours de 06H30.

En Meurthe-et-Moselle, une femme de 56 ans a également été retrouvée morte samedi matin dans le village de Labry et son conjoint a été placé en garde à vue après avoir tenté de mettre fin à ses jours. 

Ce sont des voisins qui ont donné l’alerte après avoir entendu des bruits de dispute au domicile du conjoint, selon le parquet de Val-de-Briey. Une enquête a été ouverte pour meurtre par concubin.

Selon un bilan du ministère de l’Intérieur, 102 hommes ont tué leur conjointe ou ex-conjointe en 2020. Ils étaient 146 en 2019. Le collectif féministe contre les violences sexistes et sexuelles #NousToutes a dénombré 113 féminicides en 2021.

hdu-dsa/et/cal

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques