Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

Wall Street dans le vert après l’ouverture à l’entame d’une semaine cruciale

La Bourse de New York débutait dans le vert lundi une semaine cruciale au moment où la guerre s'étend en Ukraine, en dépit de la tenue d'un nouveau tour de pourparlers, tandis que...

La façade du New York Stock Exchange (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - SPENCER PLATT)

La Bourse de New York débutait dans le vert lundi une semaine cruciale au moment où la guerre s’étend en Ukraine, en dépit de la tenue d’un nouveau tour de pourparlers, tandis que la Fed s’apprête à relever ses taux.

À 15H30 GMT, dans un marché volatile hésitant à l’ouverture, l’indice Dow Jones avançait de 0,87%, le Nasdaq de 0,36% et le S&P 500 de 0,63%.

Vendredi, le Dow Jones avait perdu 0,69% à 33.116 points, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, avait lâché 2,18% à 13.285 points et l’indice élargi S&P 500, 1,30% à 4.217,50 points.

Sur la semaine, le Dow a cédé 2%, le S&P 500 est en retrait de 2,9% et le Nasdaq 3.5%.

« Le marché se trouve à une intersection difficile ce matin », résumait Patrick O’Hare de Briefing.com.

D’une part, il y a « des progrès réalisés dans les pourparlers entre la Russie et l’Ukraine » mais il y a aussi « la Chine qui fait face à un regain d’épidémie de Covid qui l’a menée à fermer Shenzhen, un pôle technologique majeur, jusqu’au 20 mars », relevait l’analyste.

Les cours du pétrole se relâchaient nettement, les courtiers s’inquiétant pour la demande mondiale avec le confinement de 17 millions d’habitants en Chine.

Dans le sillage du pétrole, les actions du secteur énergétique perdaient du terrain comme Exxon Mobil (-4,04%) ou Chevron (-2,43%).

« La situation en Chine est mauvaise car c’est un point de faiblesse pour la croissance économique mondiale et pour l’inflation dans la mesure où cela va encore peser sur les contraintes de la chaîne d’approvisionnement », a ajouté M. O’Hare.

Apple perdait 1,40% à 152,55 dollars alors qu’un de ses fournisseurs, Foxconn, a dû suspendre ses opérations à Shenzhen.

Les fabricants de vaccins contre le Covid-19 avaient, eux, le vent en poupe comme Moderna (+18,21% à 163,59 dollars) ou Pfizer (+3,64% à 52,10 dollars).

« La volatilité devrait se poursuivre, car les investisseurs évaluent les tensions géopolitiques, la hausse des prix des matières premières, l’inflation et les changements de politique monétaire », ont indiqué les analystes de Schwab.

Les rendements sur le marché obligataire se tendaient fortement alors que les investisseurs s’attendent à ce que la banque centrale américaine (Fed) commence un cycle de hausses des taux dès mercredi à l’issue d’une réunion monétaire de deux jours.

Les taux sur les bons du Trésor à dix ans grimpaient à 2,10%, un plus haut depuis juillet 2019.

Les titres du secteur financier étaient dopés par ces perspectives de hausse des taux, soutenant l’indice Dow Jones.

Les marchés s’attendent à ce que la Fed relève d’un quart de point de pourcentage (0,25%) les taux au jour le jour pour la première fois depuis 2018.

Visa et Mastercard gagnaient presque 3% tandis qu’American Express grimpait de 3,31%.

Nasdaq

vmt/bt

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques