Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Wall Street ouvre en baisse face à la surenchère des sanctions contre la Russie

La Bourse de New York évoluait en baisse lundi face à la surenchère des sanctions occidentales dans le but d'isoler la Russie, en représailles à...

Une opératrice du New York Stock Exchange (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Michael M. Santiago)

La Bourse de New York évoluait en baisse lundi face à la surenchère des sanctions occidentales dans le but d’isoler la Russie, en représailles à l’invasion de l’Ukraine par Moscou.

Vers 15H15 GMT, le Dow Jones perdait 1,44%, le Nasdaq lâchait 0,86% et le S&P 500 reculait de 1,20%.

Les États-Unis ont annoncé lundi qu’ils paralysaient les actifs de la Banque centrale de Russie, mettant à exécution l’une des mesures décidées contre les banques russes ce week-end avec l’Union européenne et le Japon.

La devise russe s’échangeait à un plancher historique à plus de 108 roubles pour un dollar contre 84 à la dernière clôture.

Malmenés toute la semaine dernière, les indices boursiers new-yorkais avaient rebondi vendredi, le Dow Jones gagnant 2,51%, le Nasdaq prenant 1,64% et le S&P 500 grimpant de 2,24%.

Lundi, les investisseurs se déplaçaient vers les valeurs refuge comme les bons du Trésor, l’or et le dollar. La devise américaine grimpait de 0,50% face à l’euro, à 1,1212.

Les rendements sur les bons du Trésor à 10 ans, qui évoluent à l’inverse du prix des obligations, chutaient à 1,86%, un plus bas depuis presque un mois.

La dernière vague de sanctions occidentales a interdit à certaines banques russes d’utiliser le système de paiement mondial Swift.

L’Allemagne s’est résolue à envoyer des armes antichars et des missiles à l’Ukraine, l’UE a fermé son espace aérien aux avions russes, tandis que Vladimir Poutine a interdit le ciel russe à de nombreuses compagnies aériennes. Dimanche, le président russe a dit qu’il plaçait ses forces nucléaires en alerte.

« Les sanctions imposées ce week-end ont été très sévères et le marché s’inquiète du boomerang économique qui risque de se produire si ces sanctions restent en place longtemps », a commenté Peter Cardillo de Spartan Capital.

« Les cours des matières premières augmentent à nouveau fortement, et on assiste à une fuite vers les valeurs sûres », analysait le spécialiste, ajoutant que cette crainte des investisseurs risquait de durer « malgré les pourparlers qui ont commencé entre l’Ukraine et la Russie (…) tant qu’il n’y a pas d’accord constructif ».

Les cours du pétrole bondissaient de plus de 3%, le baril de Brent se situant à nouveau au-dessus de 100 dollars.

Signe de nervosité, l’indice VIX, qui mesure la volatilité du marché, grimpait de plus de 10% à plus de 30 points, un niveau élevé.

Cette semaine sera en outre chargée en nouvelles économiques aux États-Unis avec l’audition du président de la Banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell deux fois au Congrès, mercredi et jeudi, et la publication des chiffres de l’emploi vendredi, sans compter le discours sur l’état de l’Union du président Joe Biden mardi soir.

Hormis le secteur de l’énergie légèrement dans le vert, tous les secteurs du S&P 500 étaient en territoire négatif, tirés vers le bas par les banques (-1,91%), les matériaux (-1,51%) et l’immobilier (-1,23%).

JPMorgan, Bank of America, Goldman Sachs perdaient plus de 3%.

Les titres des compagnies aériennes étaient très affectés par l’escalade des sanctions touchant les espaces aériens. Delta Airlines et United Airlines chutaient de plus de 5% et American Airlines de 4,40%.

« Personne ne veut de ces sanctions. Car elles ont des conséquences. Comme une flambée de l’inflation à l’échelle mondiale en Europe et aux États-Unis », s’inquiétait Peter Cardillo.

« L’impression qui se dégage du week-end est que la Russie, et tous ceux qui s’opposent à son invasion de l’Ukraine, s’engagent dans une longue et difficile bataille sur les fronts militaire, financier et économique », estimait Patrick O’Hare de Briefing.

Nasdaq

vmt/tu/er

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques