Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Wall Street ouvre en ordre dispersé après deux séances de rebond

La Bourse de New York évoluait en ordre dispersé jeudi après l'ouverture et deux séances de rebond, digérant une hausse des prix de gros américains...

Un vendeur de répliques du célèbre taureau de Wall Street (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - SPENCER PLATT)

La Bourse de New York évoluait en ordre dispersé jeudi après l’ouverture et deux séances de rebond, digérant une hausse des prix de gros américains moins forte que prévu. 

Vers 15H15 GMT, le Dow Jones avançait de 0,36%, le Nasdaq, qui avait commencé dans le vert, se repliait de 0,14% et le S&P 500 grappillait 0,05%.

Mercredi, l’indice des valeurs vedettes avait gagné 0,11% à 36.290,32 points. L’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, avait grignoté 0,23% à 15.188,39 points, et l’indice élargi S&P 500, 0,28%, pour finir à 4.726,35 points.

Les prix à la production aux Etats-Unis ont augmenté moins vite en décembre qu’au cours des mois précédents, à +0,2%, selon l’indice PPI publié jeudi. 

Cela représente une petite éclaircie au milieu d’une inflation au plus haut depuis 40 ans en 2021, et qui devrait rester forte pendant plusieurs mois. 

L’indice général des prix à la consommation (CPI) a augmenté de 7% en décembre sur un an, certes un plus haut depuis 1982, mais un chiffre déjà très attendu et pris en compte par le marché. « En conséquence, la réaction des investisseurs a été calme », a noté Art Hogan de National Securities.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont un peu augmenté aux Etats-Unis pour la deuxième semaine d’affilée, mais restent à un niveau très bas.

Du 2 au 8 janvier, 230.000 personnes se sont inscrites au chômage pour recevoir une allocation, soit 23.000 de plus que la semaine précédente.

Cette légère remontée reflète l’impact du variant Omicron, « qui ne devrait pas durer », selon les analystes de HFE.

Les investisseurs vont surveiller jeudi l’audition de Lael Brainard, future numéro 2 de la Fed, devant une commission du Sénat pour sa confirmation à ce poste. Elle va affirmer « que la maîtrise de l’inflation associée au soutien d’une reprise inclusive est la priorité de la Fed », a affirmé Patrick O’Hare de Briefing.com.

Sur le plan des actions, la société de capital-investissement TPG faisait son entrée à Wall Street, la première grosse introduction à la Bourse de New York pour 2022, un test pour le marché.

La société s’introduit en Bourse au prix de 29,50 dollars l’action, ce qui lui permet de lever un milliard de dollars et d’être valorisée à plus 9 milliards de dollars.

Basé à Forth Worth (Texas), TPG est l’un des derniers groupes d’investissements à s’installer sur le marché boursier après Blackstone, KKR ou Carlyle. La société gère 109 milliards de dollars d’actifs.

Delta Airlines (+3,87% à 42,20 dollars) a ouvert la saison des résultats, après un trimestre difficile avec le variant Omicron qui a conduit à l’annulation de dizaines de milliers de vols.

Mais la compagnie aérienne s’est déclarée optimiste pour l’ensemble de 2022, même si Omicron va encore retarder « de deux mois », selon Delta, la reprise du secteur aérien.

Le titre d’United Airlines bénéficiait de l’élan (+4,42% à 48,60 dollars). 

Boeing grimpait de 3,32% à 224,59 dollars alors que des informations de presse signalent que le 737 MAX, qui avait été cloué au sol mondialement en 2019 après des accidents, pourrait reprendre du service en Chine. 

Les rendements sur les bons du Trésor à dix ans se détendaient à 1,73% contre 1,74%.

Nasdaq

vmt/tu/eb

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques