Couverture du journal du 02/12/2022 Consulter le journal

Bordeaux : Aucoffre, les as de l’or

Le spécialiste français du marché de l’or et des métaux précieux, Aucoffre, installé à Bordeaux depuis sa création en 2008, fourmille de projets et devrait encore créer de nouvelles filiales en 2022. Mais rien ne presse pour ce groupe familial qui a bien l’intention de s’inscrire dans la durée. Rencontre avec son fondateur, Jean-François Faure.

or, Jean-François Faure, Aucoffre

© Shutterstock

L’or est une valeur refuge depuis 5 000 ans. Et pour Jean-François Faure, PDG et fondateur du groupe Aucoffre, ça n’est pas près de changer. « L’or est dans l’ADN humain. Nous avons une appétence naturelle pour lui, car il est intelligible, rassurant, tangible », estime-t-il. C’est pourquoi en 2008, ce spécialiste du digital et plus précisément du référencement, a l’idée de lancer le blog « L’or et l’argent.info », afin de créer du contenu en ligne autour de l’or, avant de lancer en 2009 Aucoffre.com.

Une offre purement digitale, dont le site Internet va être totalement refondu et simplifié cette année, qui propose la conservation de métaux précieux (or, argent, platine et palladium), ainsi qu’une plateforme de vente et d’achat. « Nous gardons pour nos 30 000 clients actifs à hauteur de 300 millions d’euros de métaux précieux, dont nous assurons également la logistique, jusqu’aux Ports francs de Genève, en Suisse », explique Jean-François Faure.

USAGE DU QUOTIDIEN

Souhaitant élargir et rajeunir sa clientèle, le fondateur d’Aucoffre a ensuite voulu « proposer plus seulement de la thésaurisation, mais aussi de l’épargne vivante, et pourquoi pas, même, un usage du quotidien » pour l’or. Dès 2012, il lance ainsi la Vera Carte, « un moyen de paiement » qui devient en 2015 une filiale à part entière du groupe Aucoffre, sous le nom de Vera Cash. Elle propose tout un écosystème avec un compte, un moyen de paiement, du transfert d’argent (via la transmission de propriété de grammes de métaux précieux)…

Nous avons une appétence naturelle pour l’or car il est intelligible, rassurant, tangible

or, Jean-François Faure, Aucoffre

Jean-François Faure, Aucoffre © D. R.

« Tout cela en dehors du système bancaire, avec une monnaie complémentaire, le Vera Cash, adossé à l’or, dont la contre-valeur en euros s’affiche presque en temps réel sur l’application mobile de l’utilisateur », décrit Jean-François Faure. L’objectif pour le dirigeant, qui a levé 2 millions d’euros auprès de ses clients en mai 2021 : « asseoir la position de Vera Cash comme compte alternatif et devenir le moyen de paiement préféré de nos clients », dont 20 000 sont actifs à l’heure actuelle. En 2022, Vera Cash va ajouter à son activité historique autour de l’or une activité de compte en ligne classique en euros grâce à la mise en place d’un « wallet en euros », un portefeuille virtuel permettant de convertir directement l’or en euros. Et d’ici 2023, « un wallet en devises », qui permettra à l’entreprise de s’ouvrir aux clientèles étrangères, même si ça n’est pas une priorité pour le groupe.

STABLE COIN ADOSSÉ À L’OR

L’international, Aucoffre y a déjà fait quelques incursions « qui se sont soldées par des échecs », confie son PDG, en Espagne et en Angleterre notamment, où l’entreprise est toujours présente aujourd’hui via sa filiale anglaise Vera One. Cette structure lancée en 2019, à destination de clients exclusivement étrangers, propose une cryptomonnaie adossée à 100 % à de l’or physique : un stable coin, qui ne répond pas cependant aux exigences de l’Autorité des marchés financiers (AMF). C’est d’ailleurs le nouveau challenge de Jean-François Faure, pour la France cette fois. « Nous avons le projet de devenir PSAN : prestataire sur actifs numériques, un agrément de l’AMF qui donne l’autorisation de proposer des services autour des cryptomonnaies (plateforme d’exchange, cryptomonnaie…) en France », dévoile-t-il. Une nouvelle filiale pour Aucoffre, qui n’a pas encore de nom, mais qui devrait elle aussi voir le jour en 2022.

Nous gardons pour nos 50 000 clients actifs à hauteur de 300 millions d’euros de métaux précieux

MAISON DE HAUTE MONNAIE

Jean-François Faure, qui conçoit son groupe comme une « entreprise familiale » inscrite dans la durée, et qui possède toujours aujourd’hui plus de 60 % du capital d’Aucoffre, lui-même propriétaire de 85 % de la filiale Vera Cash, revendique une clientèle très fidèle dont 95 % se trouvent en France.

Ses clients sont d’ailleurs nombreux à s’être portés actionnaires de l’entreprise, et à faire partie de l’Association des membres utilisateurs d’Aucoffre.com (AMUAC), « qui visitent nos locaux chaque année et testent nos nouveautés », indique le PDG. Il a imaginé pour eux en 2019 une autre filiale, Vera Valor, « notre activité de frappe, que nous voulons amener à devenir une maison de haute monnaie », affirme-t-il. « Nous allons proposer des produits de grande qualité made in France, grâce à l’ouverture en 2022 de notre atelier en Gironde », annonce Jean-François Faure, qui a également le projet, via Vera Valor, de frapper des pièces pour d’autres.

200 MILLIONS D’EUROS DE CHIFFRE D’AFFAIRES

Mettre son expertise au service du secteur des métaux précieux, c’est véritablement la stratégie 2022 déployée par le groupe. « Aucoffre a atteint une certaine maturité. On a montré qu’on était sérieux, qu’on ne partait pas avec les lingots ! », sourit le dirigeant. L’entreprise proposera ainsi dès cette année un pack complet permettant la digitalisation des boutiques physiques d’achat et de vente d’or, avec de nombreux services.

Nous avons le projet d’obtenir l’agrément PSAN qui permet de proposer des services autour des cryptomonnaies

« Notre activité a explosé en 2020, en particulier durant le confinement où elle a été multipliée par 10. Nous étions en effet le seul endroit où il était possible de vendre de l’or à tout moment », analyse le PDG d’Aucoffre, qui estime que cela devrait permettre aux boutiques « d’avoir plus de clients et de les fidéliser ». Le groupe s’est fixé une dizaine d’années pour développer pleinement cette activité. En attendant, Aucoffre et ses filiales surfent sur le succès de l’or, avec une activité multipliée par 3 depuis 2019, et un chiffre d’affaires supérieur à 200 millions d’euros en 2021 !

 

LE GROUPE AUCOFFRE EN CHIFFRES

2008 : Création du blog L’or et l’argent.info

2009 : Lancement d’Aucoffre.com

2012 : Création de la Vera Carte

2015 : Lancement de Vera Cash

2019 : Activité de frappe Vera Valor

4 métaux précieux gérés : or, argent, platine et palladium

300 millions d’euros de métaux précieux conservés (600 000 produits correspondant à 5,2 t d’or et 60 t d’argent métal)

50 000 clients actifs (30 000 pour Aucoffre, 20 000 pour Vera Cash)

40 salariés (dont les 2/3 chez Aucoffre)

Plus de 200 millions d’euros : CA 2021