Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

Xavier Dikor Mbouma : Capitaine d’entreprise

Les portraits de l'été : Xavier Dikor Mbouma, cofondateur de la start-up bordelaise Fari, éditrice du logiciel DataFret, a toujours mis sa capacité de travail au service de son envie d'entreprendre. Il vient de boucler une levée de fonds et d’être sélectionné dans un programme de Google.

Xavier Dikor Mbouma

Xavier Dikor Mbouma © Fari Analytics

Beaucoup s’investir, bien s’entourer et toujours analyser les risques. La méthode de travail de Xavier Dikor Mbouma, cofondateur et CEO de Fari Analytics, start-up de création de logiciels d’analyse de données pour les entreprises, lui réussit. À 39 ans, cet entrepreneur originaire de Limoges vient de boucler une levée de fonds de 550 000 euros. Et d’être sélectionné par le programme « Black Founders Fund » de Google. À la clé : 150 000 dollars supplémentaires et un accompagnement par les experts de Google pendant 6 mois. « Une incroyable marque de reconnaissance ». Et « une fierté, car la communauté black et métis est sous représentée parmi les entrepreneurs, dans les postes à responsabilité, les fonds levés… Il faut en parler pour être inspirant », assure Xavier Dikor Mbouma. Seul entrepreneur français retenu, il a procédé comme à son habitude pour atteindre son objectif. « J’ai postulé sur la recommandation d’une investisseuse de très bon conseil. Puis je suis passé en mode guerrier ! » décrit-il. Depuis le début de sa carrière, ce sont ses moteurs : « les challenges, les rencontres et l’envie d’entreprendre, car c’est excitant et nécessite une énorme capacité de travail », mesure-t-il.

ANIMER LE COLLECTIF

Il en fallait pour mener de front ses études de commerce, une année à Londres, puis une carrière de directeur commercial dans des cabinets de conseil financier. « C’est là que j’ai découvert que j’aimais vraiment manager : transmettre, fédérer, animer le collectif… C’est un peu comme le rôle de capitaine que j’ai souvent occupé au basket », remarque ce sportif qui a joué en championnat de France junior. En parallèle, il lance ses premiers projets entrepreneuriaux, en s’associant avec des amis : la marque de vêtements Amonray (2007-2011), puis le concept de création de sandwiches Broads (2012-2015). « Avec ces expériences, j’ai constaté qu’il me manquait quelques clés », admet-il. Alors sur les conseils de son mentor Alexandre Arnon, rencontré chez GBA & Associés/Deloitte, il obtient un Executive MBA de l’Edhec Paris. « Bouleversante à de nombreux égards», cette formation d’excellence confirme son projet. Passé directeur commercial chez Fi-Serv, il rencontre son futur associé Mathieu Ducouret, spécialiste data, lui aussi Limougeaud. Ensemble, ils lancent leur start-up d’optimisation de produit net bancaire, basée sur l’analyse de données, Fari Analytics, en 2019 à Bordeaux.

Le réseau est important, avoir des valeurs et se montrer fiable permet de le garder dans la durée

LE RATIO BÉNÉFICES/RISQUES

Xavier Dikor Mbouma y applique la même recette. Suivre les conseils d’un ami en postulant au Village by CA Aquitaine. « Cela nous correspond parfaitement : il y a un vrai collectif d’entrepreneurs », note-t-il. Intégrer un ami d’enfance de Limoges comme 3e associé : Mathieu Brothier, spécialiste produit, qui leur apporte la méthodologie d’éditeur de logiciel. Puis faire évoluer l’entreprise en analysant ses réussites. « Le jour de notre entrée au Village, Sanofi nous a proposé d’appliquer notre expertise data au contrôle de factures de transport. Deux ans après, nous en avons fait un logiciel : DataFret », résume le dirigeant, qui gère la partie commerciale, administrative et financière de Fari. Car « entreprendre, c’est constamment analyser le ratio bénéfices/risques », estime-t-il. L’entrepreneur, qui donne également des cours à l’IGS Paris, Kedge Bordeaux et l’ESCEN, rappelle toujours à ses étudiants que « le réseau est important, et qu’avoir des valeurs et se montrer fiable permet de le garder dans la durée ». « Je tiens mes valeurs de mon extraordinaire maman, infirmière », confie Xavier Dikor Mbouma. « Je suis très famille, c’est à eux que va prioritairement le temps que j’arrive à libérer », assure-t-il. Juste avant ses amis et le sport, qu’il pratique aussi souvent que possible, pour tenir la distance. ■

À MOTS DÉCOUVERTS

Cet été, cap sur…
« Le Sud-Est, puis La Palmyre, avec mes amis d’enfance »

On trouve quoi dans votre valise ?
« Beaucoup trop de choses, car je la fais toujours au dernier moment, dans la panique ! »

Votre lecture de l’été :
« Un Houellebecq : La carte et le territoire ; et les mangas Naruto de mon fils »

Le tube à écouter :
Stunnin’ de Curtis Waters (feat. Harm Franklin)

Votre cocktail signature ?
« Le long island, que m’a fait découvrir mon associé Mathieu Brothier »

Le meilleur endroit pour le siroter :
« N’importe où à Biarritz ! »

Votre meilleur spot girondin :
« Le Bassin d’Arcachon en général, où on se retrouve régulièrement avec les entrepreneurs du Village by CA »

Un projet pour la rentrée ?
« Côté perso, je déménage avec ma famille dans les Chartrons et j’aimerais reprendre le basket pour une dernière saison. Côté pro, nous allons accueillir un nouveau salarié, lancer une V2 du logiciel, et réfléchir à un déménagement potentiel des bureaux pour 2024 »