Couverture du journal du 25/11/2022 Consulter le journal

Nouvelle-aquitaine – Prévention des difficultés : 358 entreprises suivies

En 10 ans, près de 5 000 entreprises ont été accompagnées en France par les Commissaires aux restructurations et à la prévention des difficultés en entreprises (CRP), dont 57 % de PME, pour 317 000 emplois protégés. 358 entreprises de Nouvelle-Aquitaine ont bénéficié de ce suivi en 2021 : c’est la Région la plus concernée.

entreprise, crise

© Shutterstock

La Direction générale des entreprises (DGE) a dressé le bilan de l’action des Commissaires aux restructurations et à la prévention des difficultés en entreprises (CRP), qui existaient depuis 2012 sous le nom de Commissaires au Redressement productif. Leur rôle, réaffirmé par Bruno Le Maire en 2018, consiste à anticiper et accompagner les entreprises en difficulté pour préserver l’activité et l’emploi.

En 2021, 1 973 entreprises ont été accompagnées par ce réseau, ce qui a permis de protéger 11 700 emplois : 63 % proviennent de l’industrie manufacturière, 9 % de commerces et réparation auto-cyclo, 7 % d’activités scientifiques et techniques, 5 % de la construction et 4 % du transport-logistique. La Nouvelle Aquitaine, plus vaste région de France au tissu économique dense, compte le plus d’entreprises accompagnées (358).

DES PME TRÈS CONCERNÉES

Les PME restent la cible principale puisque 65 % des entreprises accompagnées emploient entre 10 et 249 salariés. Mais les CRP interviennent aussi sur des missions dites de chocs industriels pour redynamiser le bassin d’emplois des territoires en fragilités structurelles et choc conjoncturel pour favoriser leur rebond économique, anticiper les évolutions et favoriser l’émergence d’industries de demain. 11 missions chocs industriels ont permis de suivre 470 projets d’investissements l’an passé, par exemple à Rodez (12) où neuf projets ont été fléchés vers le fonds d’accélération des investissements Territoires d’industrie : tous ont été lauréats, avec 215 emplois créés.

65 % des entreprises accompagnées emploient entre 10 et 249 salariés

SUIVI CONFIDENTIEL ET GRATUIT

Les CRP ont été des acteurs utiles durant la crise sanitaire en mobilisant le dispositif d’avances remboursables et de prêts à taux bonifiés (ARPB), en complément du prêt garanti par l’État (PGE) pour soutenir la trésorerie des entreprises : 269 aides ont été octroyées aux entreprises pour un montant de 234 940 101 euros entre 2020 et 2022.

Une start-up d’État, Signaux faibles, a été développée pour détecter les difficultés des entreprises : les algorithmes débusquent les signes sous-jacents et les entreprises identifiées sont alors accompagnées de façon confidentielle et gratuite.

Les actions menées par les CRP se font en coordination avec la mission d’accompagnement des entreprises en sortie de crise, prolongée jusqu’au 31 décembre.

CONTEXTE DE HAUSSE DES PRIX DE L’ÉNERGIE

Pour le ministre de l’Économie, « dans un contexte de forte inflation et d’incertitudes liées à la situation économique internationale (…), les services de l’État sont pleinement mobilisés pour protéger nos PME et ETI ». Les CRP y ont la mission cruciale d’anticiper pour soutenir les entreprises, les difficultés actuelles portant notamment sur le prix de l’énergie. Leur expérience leur permet de se placer en médiateur auprès des partenaires et facilitateur auprès des administrations.

 

CRP : MISSIONS DE TERRAIN

Rattachés au préfet de région et au directeur de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS), les CRP assurent un travail de terrain.

Leur ancrage local, leur connaissance du territoire et de l’ensemble des acteurs économiques leur permet d’identifier et anticiper les difficultés et mutations des entreprises.

Ils interviennent avec des services économiques régionaux, en connaissance des filières stratégiques, et dialoguent avec les parties (actionnaires, investisseurs, banques, collectivités locales, organismes sociaux, tribunaux de commerce, mandataires de justice…).

En plus d’animer la Cellule de veille et d’alerte précoce (CVAP), le CRP siège au Comité départemental d’examen des problèmes de financement des entreprises (CODEFI*).

* Structure locale d’accueil des entreprises aux prises à des problèmes de financement, pour trouver des solutions de pérennité et de développement. Toutes les entreprises de moins de 400 salariés, tous secteurs d’activité économique, peuvent en bénéficier.