Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

Coupe du monde de rugby : Bordeaux accueille le monde !

À l’occasion de la 10e édition de la coupe du monde de rugby, organisée en France du 8 septembre au 28 octobre 2023, Bordeaux a été désignée « métropole hôte de la Coupe du Monde de Rugby ». Autour des 5 rencontres qui se tiendront au Matmut Atlantique, cet événement international drainera plus de 200 000 spectateurs. Une opportunité économique et touristique qui mobilise les acteurs de la métropole et de toute la Région Nouvelle-Aquitaine.

coupe du monde rubgy 2023, bordeaux

Bordeaux va accueillir la Coupe du Monde de rugby © Bordeaux Métropole

Seize ans après la coupe du monde 2007, le Trophée Webb Ellis fait son retour dans l’Hexagone pour sacrer la meilleure nation ovale du monde. Terre de rugby, Bordeaux fait naturellement partie des métropoles hôtes qui accueilleront, dans l’enceinte du stade Matmut Atlantique, cinq rencontres de la phase de poules. Si l’affiche sportive la plus prestigieuse opposera les rugueux Gallois aux magiciens fidjiens, la métropole bordelaise aura l’honneur de recevoir les champions du monde sud-africains et le numéro un mondial actuel, après son succès dans le dernier tournoi des VI Nations, l’Irlande.

LA GRANDE AFFICHE

« La grande affiche est effectivement Pays de Galles-Fidji, un remake de 2007 où les Fidjiens l’avaient emporté à Nantes. Mais Bordeaux sera aussi le stade où les Irlandais lanceront leur compétition, où nous verrons le Chili pour sa première participation et une opposition Fidji-Géorgie qui pourrait bien être décisive pour la qualification. La présence des Fidjiens et des Samoans nous assure aussi d’avoir deux hakas sur la pelouse du Matmut, c’est toujours un moment particulier à vivre en tribunes », détaille Paul Couet-Lannes, directeur du site de Bordeaux pour France 2023 et ancien joueur professionnel de Biarritz, Pau et Mont-de-Marsan.

3 CAMPS DE BASE DANS LE SUD-OUEST

Si les nombreux visiteurs présents pour l ’événement et les locaux auront peut-être l’opportunité de croiser des champions du monde sud-africains au hasard d’une balade dans les rues bordelaises, des entraînements seront ouverts pour chacune des équipes qui séjourneront dans la région. Mais en plus d’accueillir 5 rencontres officielles, la région Nouvelle-Aquitaine hébergera 3 sélections nationales dans les camps de base de Lormont (Fidji), Libourne (Roumanie) et La Rochelle / Île de Ré pour l’équipe de Géorgie.

« Le fait d’héberger, pendant tout le temps de la compétition, ces 3 sélections dans notre région aura un fort rayonnement pour toutes les populations alentours qui pourront assister régulièrement aux entraînements ouverts au public. Que l’on soit connaisseur ou non, c’est un moment unique à découvrir », ajoute Paul Couet-Lannes.

ÉQUIPEMENTS MIS À DISPOSITION PAR BORDEAUX MÉTROPOLE

Par ailleurs, Bordeaux Métropole hébergera dans des « bases site de match » les autres sélections jouant dans la ville (Irlande, Samoa, Afrique du Sud, Pays de Galles, Chili) et mettra à leur disposition pour leurs entraînements des équipements sportifs métropolitains comme la piscine Judaïque, le gymnase Albert-Thomas et le stade Chaban-Delmas pour la ville de Bordeaux, la piscine les Bains, le gymnase Serge-Duhourquet et le stade Moga pour la ville de Bègles, ainsi que la salle de musculation du CEVA Campus de l’UBB à Bègles, et le complexe sportif Robert-Monseau, situé sur la commune de Saint-Médard-en-Jalles.

UNE PLUS-VALUE POUR LE TOURISME

Alors que beaucoup de Girondins gardent en mémoire les chaleureuses marées vertes irlandaises ayant déferlé en bord de Garonne lors de l’Euro de football de 2016, dans un esprit très festif et convivial, un événement international comme la coupe du monde est une aubaine économique pour tout le territoire. Pour cette 10e édition, les estimations évoquent ainsi le chiffre de 210 000 spectateurs de tous pays attendus sur la métropole bordelaise et 70 M€ de retombées économiques espérées sur le territoire : « Ce rendez-vous doit permettre de créer du lien entre les populations locales, de valoriser les atouts et les ambitions du territoire, de favoriser l’échange entre le tissu économique local et l’international et de permettre des retombées économiques et médiatiques. C’est une véritable plus-value pour le tourisme métropolitain et plus largement pour la région Nouvelle-Aquitaine », résume Brigitte Bloch vice-présidente de Bordeaux Métropole chargée du tourisme, des événements et équipements métropolitains.

Bordeaux aura l’honneur de recevoir les champions du monde sud-africains et les n°1 mondiaux actuels, les Irlandais

DU MONDE DANS LES BARS ET RESTAURANTS !

« Avec un match des Irlandais le samedi 9 septembre suivi des Gallois le lendemain, il y aura du monde dans les bars et restaurants de Bordeaux ! Mais au-delà de l’impact important le jour du match, il faut savoir que les supporters restent en moyenne 3-4 jours pour visiter la région (sur un séjour en France en moyenne de 14 jours). C’est potentiellement un futur public touristique amené à revenir quelques temps plus tard en famille pour visiter notre Sud-Ouest et ses innombrables charmes gastronomiques, paysagers, culturels… », poursuit Paul Couet-Lannes.

 

UN ÉVÉNEMENT QUI RESSERRE LES LIENS

Coorganisatrice de l’événement au côté du GIP Rugby 2023 (groupement d’intérêt public), via un engagement signé en décembre 2020 lui offrant le statut de « Métropole Hôte », Bordeaux Métropole pourra accéder aux bénéfices de la compétition dans le cadre du programme Héritage (15 % des bénéfices de la compétition pour les sites-hôtes) en échange de la prise en charge de l’ensemble des coûts relatifs à la mise à disposition du stade : « Ce programme nous permettra ensuite d’investir dans des projets ou du foncier. Durant la compétition, nous attendons 210 000 spectateurs en sachant que les supporters de rugby sont plutôt des CSP + avec du pouvoir d’achat », souligne la vice-présidente. Les entreprises pourront profiter aussi de l’événement pour inviter des clients et donc développer leur activité sans oublier les 400 personnes du territoire recrutées par le GIP pour l’accueil, la logistique, le transport, la restauration…« Enfin, cette coupe du monde a également des retombées sociales en renforçant la cohésion et l’unité des habitants, c’est quelque chose que l’on sent déjà », ajoute Brigitte Bloch.

 La présence des Fidjiens et des Samoans nous assure aussi d’avoir deux hakas sur la pelouse du Matmut

BORDEAUX MÉTROPOLE RUGBY TOUR

Engagée depuis plus de 2 ans sur l’organisation d’animations autour de la compétition, la métropole bordelaise entend mobiliser tout le territoire. Depuis le mois de mars, le « Bordeaux Métropole rugby tour » va à la rencontre des habitants pour proposer, sous la forme d’un container aménagé et mobile, des animations autour du rugby (présentation du programme d’animations dans la métropole, du village rugby pendant la compétition et de son fonctionnement, simulateur de jeux, point photo, objets promotionnels…) tandis que le lettrage « Bordeaux » aux couleurs de la Coupe du Monde arrive au parc des sports Saint-Michel (après avoir effectué des haltes place de la Bourse, place de la Victoire, quai de Queyries et quai des Chartrons) avant de prendre la direction, dès le 1er août et jusqu’à la fin de la compétition, du stade Matmut Atlantique.

 

UN « VILLAGE RUGBY » AU PARC DES SPORTS SAINT-MICHEL

« Nous avons également lancé un appel à projets avec une enveloppe globale de 250 000 € destinés aux associations, collectivités… pour accompagner les projets culturels ou sportifs qui permettront d’animer et de valoriser le territoire métropolitain. 41 projets ont été retenus », précise la vice-présidente de Bordeaux Métropole. En parallèle, le GIP France 2023 a créé une plateforme digitale (France Rugby 2023 (rugbyfestival2023.fr)) où chaque projet en lien avec l’événement peut être déposé afin de recevoir ensuite, s’il est retenu, un label lui offrant ainsi une belle visibilité. Enfin, un « Village Rugby » sera installé au parc des sports Saint-Michel. D’une capacité de 10 000 places et doté d’un écran géant, ce lieu d’animation festif sera gratuit et ouvert à tous les week-ends, les jours de match de l’équipe de France et durant les matchs de la phase finale.

MOBILITÉ ET MOBILISATION

Lieu de fête sécurisé idéal pour la 3e mi-temps, le Village Rugby se veut sensible à l’environnement et sera directement relié, via une voie verte de 7 km, au stade : « Nous aurons une brigade verte chargée d’informer les visiteurs sur le tri des déchets. Plus globalement, nous favorisons les mobilités douces avec la mise à disposition de 600 vélos et la pose de nouveaux arceaux vélos avenue de la Jallère, à proximité immédiate du stade », souligne Brigitte Bloch. Si une partie des bénévoles sera en charge de l’environnement, les autres seront affectés à la sécurité et à l’accueil des visiteurs. Après une formation, les 200 bénévoles choisis, sur 1 200 candidatures reçues par Bordeaux Métropole, recevront leur tenue officielle fin août : « Nous avons convié les bénévoles, âgés de 18 à 80 ans, à une première réunion le mardi 9 mai. C’est la concrétisation de 2 ans de travail ! Ils seront chargés de l’accueil à l’aéroport et la gare, de l’orientation et d’informer les visiteurs sur les lieux touristiques à découvrir par exemple », ajoute la vice-présidente de Bordeaux Métropole. De son côté, le GIP travaille à la préparation de la coupe du monde avec une équipe d’une trentaine de personnes à Bordeaux à l’heure actuelle. Ils seront ensuite 600 à chaque match (salariés et bénévoles) pour assurer le bon déroulement de la compétition à Bordeaux.

 

ACCUEIL DES ÉQUIPES

Les trois camps de base sont :
– La Rochelle / Île de Ré pour l’équipe de Géorgie
– Lormont pour l’équipe des Fidji
– Libourne pour l’équipe de Roumanie

La cérémonie d’accueil de la Géorgie aura lieu le mercredi 30 septembre à l’Île de
Ré-La Rochelle, l’équipe des Fidji à Lormont se fera le samedi 2 septembre et celle
de l’équipe de Roumanie à Libourne mercredi 6 septembre.

TRAM ET PARKING
Concernant les transports en commun, la fréquence de la ligne C du tramway sera augmentée en amont et aval des matchs afin de faciliter les entrées et les sorties du stade. Une navette de bus sera mise en place au départ de la gare de Cenon (tramway A) et passera par la cité du vin (tramway B) et ainsi acheminer les usagers de ces lignes vers le stade sans effectuer de correspondance sur la ligne C. Par ailleurs, le parking voitures de 7 200 places du parc des expositions de Bordeaux-Lac sera mis à disposition des spectateurs. Une zone spécifique pour les deux-roues motorisés sera également proposée et 600 vélos seront à la disposition des visiteurs.

 

PLACES DISPONIBLES
A bientôt 100 jours du coup d’envoi de l’événement, les dernières places disponibles restent celle dites d’hospitalité (loges et salons) et celles à destination des personnes à mobilité réduite. Cependant une plateforme de revente sécurisée (Tickets | Coupe du Monde Rugby France 2023 (rugbyworldcup.com)) mise en place par le GIP France 2023 permet de revendre, et donc d’acheter, des places officielles.

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Je publie mon annonce légale