Couverture du journal du 21/06/2024 Le nouveau magazine

Bientôt une unité de méthanisation CVE-Port de Bordeaux

BORDEAUX. Développée par le producteur indépendant d’énergies renouvelables CVE et le Grand Port Maritime de Bordeaux (GPMB), elle devrait être opérationnelle en 2024.

CVE

Projection de l'unité de méthanisation CVE-Grand Port maritime de Bordeaux © DR

Le producteur indépendant d’énergies renouvelables CVE et le Grand Port Maritime de Bordeaux (GPMB) ont posé, le 24 octobre, la première pierre d’une unité de méthanisation qui devrait être opérationnelle en 2024. Cette solution de traitement des matières organiques de la zone industrialo-portuaire (40 %) et du territoire de Bordeaux Métropole doit répondre à la nouvelle réglementation en matière de tri des biodéchets. Capable de traiter jusqu’à 25 000 tonnes de matières organiques par an dans un rayon moyen de 18 km, elle permettra d’injecter l’équivalent de la consommation d’environ 4 000 foyers en gaz vert sur le réseau géré par Regaz Bordeaux. Représentant un investissement de 23,8 millions d’euros, dont 2,7 millions apportés par le Fonds européen FEDER et environ 1,2 million d’euros par l’Ademe, l’unité CVE-GPMB est la première d’une série d’une dizaine d’unités de méthanisation CVE qui devraient être en exploitation en Nouvelle-Aquitaine d’ici 2030.