Couverture du journal du 16/02/2024 Le magazine de la semaine

Bordeaux : les bijoux connectés de MyEli en liquidation judiciaire

« Je n’ai pas eu d’autre choix que de placer MyEli en liquidation judiciaire », a annoncé le 4 septembre Ludivine Romary, fondatrice de MyEli.

MyEli, Ludivine Romary

Ludivine Romary, fondatrice de MyEli dans l'édition 2023 de l'émission "Qui veut être mon associé" © DR

« Nous étions en pleine accélération, deuxième levée de fonds en cours, une conjoncture économique catastrophique, plus le temps passait moins nous ne pouvions tenir sur notre trésorerie. La dette a commencé à s’accumuler, timing trop short, et on le sait, on ne lève pas pour financer sa dette. Je n’ai pas eu d’autre choix que de placer MyEli en liquidation judiciaire », annonce à regret le 4 septembre sur Linkedin Ludivine Romary, fondatrice et dirigeante de l’entreprise. En plein mois d’août, la jeune femme a dû renoncer à sa société de bijoux connectés esthétiques et sécurisants, créée 3 ans plus tôt. MyEli aura accumulé près de 4 000 clients en France et à l’étranger, réalisé un chiffre d’affaires de 300 000 euros en 1 an et demi de commercialisation, réuni une équipe 5 salariés, un board de 8 actionnaires et fait travailler 20 sous-traitants. Son passage dans la saison 3 de l’émission « Qui veut être mon associé », diffusée sur M6 en 2023, et l’Innovation Award reçu en 2022 au CES de Las Vegas, restent autant de sources de « reconnaissance » de son « extraordinaire aventure entrepreneuriale », estime la jeune femme.