Couverture du journal du 01/03/2024 Le magazine de la semaine

Coup de cœur de Philippe : Château d’Agassac, ça bretonne en Médoc !

Cette semaine, retrouvez notre chroniqueur Philippe Maurange autour d’un verre de Château d’Agassac.

Château d'Agassac

Château d'Agassac © Constant Formé Bècherat

Parmi les dernières acquisitions médocaines, le château d’Agassac est désormais propriété de Gérard Gicquel. Breton de souche, voilà un homme qui aime le vin et c’est pour le goût des beaux bordeaux en particulier qu’il a choisi d’investir dans l’appellation Haut-Médoc. Un vignoble qu’il connaît déjà un peu, étant depuis 2018 également propriétaire du château Fourcas-Dupré à Listrac. En entrant dans le parc de ce cru bourgeois classé exceptionnel depuis 2020 Gérard Gicquel a immédiatement été sous le charme de ce parc admirable entourant un château splendide protégé par des douves en eau et flanqué de quelques tours évoquant la princesse au bois dormant… Une architecture originale qui se démarque dans l’univers des demeures bourgeoises et cossues du XIXe siècle qui décorent la route du Médoc. À Agassac, quand on parle de château, on ne ment pas. Hors des circonvolutions architecturales, Agassac c’est aussi un vignoble de premier ordre réparti sur deux croupes graveleuses et de graves sableuses. La répartition de l’encépagement sur ces deux natures de sols entre cabernet-sauvignon dominant, merlot et une touche de cabernet-franc signent les vins par leur nature toujours avenante et possédant la souplesse des tanins permettant d’en savourer avant tout la suavité et l’expression d’un fruit croquant et désaltérant. Ici, pas d’excès de goût de barriques avec 25 % du vin élevé simplement en cuves ! Objectif ? Maintenir au mieux la fraîcheur et le profil accessible pour des consommateurs universels. En plus de son très bon vin, Agassac sera, d’ici une poignée d’années, un site touristique luxueux avec la construction d’un magnifique hôtel avec restaurant gastronomique au cœur du parc, en lisière de vignoble.

Publié par