Couverture du journal du 21/06/2024 Le nouveau magazine

Coup de cœur de Philippe : Château Jean Faux, Floral et salin

Cette semaine, notre chroniqueur Philippe Maurange vous emmène déguster un verre de bordeaux blanc au château Jean Faux.

Château Jean Faux

© D. R.

Prématurément décédé en 2023, Pascal Collotte a été l’artisan de la renaissance du château Jean Faux. Après une longue et brillante carrière pour la tonnellerie Saury, pour laquelle il a parcouru le globe, il décide en 2002 de réaliser son rêve, devenir vigneron. Avec sa femme Chrystel, il tombe sous le charme du château Jean Faux aux abords du village de Sainte-Radegonde, situé sur la rive gauche de la Dordogne, faisant face aux coteaux de Saint-Émilion et de Castillon.

Une très belle maison de maître entourée d’un petit vignoble de 12 hectares sur sols argilo-calcaires, comme un écrin, qu’il a entièrement rénové et restructuré. Bénéficiant d’expositions diverses, la production de vin rouge est dominante avec le merlot en cépage principal. Sur les pentes d’expositions nord, on y découvre de très belles parcelles de cépages blancs, dont 85 % de sauvignon blanc et 15 % de sémillon.

De ces vignes blanches, ce sont désormais les enfants, Clémence et Victor Collotte, qui élaborent l’un des meilleurs vins blancs secs de l’Entre-Deux-Mers, la cuvée Sainte-Radegonde. La délicieuse acidité et vivacité du 2021 lui confèrent un équilibre parfait, agrémenté d’un potentiel de garde non négligeable pour un blanc de Bordeaux. Finement boisé, il s’inscrit parmi les vins de gastronomie par ses amers nobles et complexes qu’il livre en finale, tandis que la palette aromatique florale au nez et saline en bouche lui confère un style bien singulier.

Certifié en biodynamie depuis le millésime 2016, le château Jean Faux est conseillé par Simon Blanchard (Derenoncourt Consultants).

www.chateaujeanfaux.com

Publié par