Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

[ Coup de coeur de Philippe ] Domaine de Chevalier : le Pur-sang de Léognan

Cette semaine, retrouvez notre chroniqueur Philippe Maurange autour d’un verre de Domaine de Chevalier, Grand Cru Classé de Graves.

Domaine de Chevalier

©Domaine de Chevalier

Avec 40 millésimes à son actif, on peut dire qu’Olivier Bernard marque l’histoire de ce Grand Cru Classé de Graves. C’est en 1983 que sa famille acquiert ce fabuleux vignoble niché dans cette clairière de vignes, à l’abri des regards, et protégé par la naissante foret des landes girondines. Olivier Bernard fait ses classes auprès de Claude Ricard, ancien propriétaire, afin d’appréhender au mieux les subtilités de ce terroir. Ce millésime est donc le point d’accroche qui amènera 40 ans plus tard les vins de Chevalier à leur firmament.

Pour célébrer cet anniversaire, une dégustation verticale retraçant ces quatre décennies à démontrer le travail accompli. Avec des étapes fortes de replantation, de restructuration et de travaux culturales qui ont abouti à une viticulture de pointe. C’est là l’un des éléments majeurs de la qualité et de la régularité des vins rouges de Chevalier. Ils allient une forme de délicatesse tout en intégrant la volupté de la maturité de grands cabernets structurant un vin de grande mâche, de plaisir, voué indéniablement à la longévité.

Les grandes années comme 1989, 1990 ou 1996 en sont ici des exemples de premier ordre. Dès les années 2000, il est vrai que l’on rentre dans les années iconiques de Chevalier avec une régularité de métronome. La vigne prend de l’âge et le caractère « terroir » s’emballe avec des parfums floraux et fruités d’une rare précision. Difficile d’en retenir un en particulier sur les 40, mais citons 2016 qui s’inscrit aujourd’hui comme le plus voluptueux et séduisant parmi les plus jeunes.

Domaine de Chevalier, famille Bernard

La famille Bernard, propriétaire du Domaine de Chevalier ©DomainedeChevalier

Publié par