Couverture du journal du 21/06/2024 Le nouveau magazine

Kazoart racheté par son concurrent Rise Art

La plateforme de vente d'art en ligne bordelaise Kazoart, créée en 2015 par Mathilde Le Roy, rejoint son homologue britannique Rise Art.

KAZoART, Rise Art, Mathilde Le Roy

Mathilde Le Roy aux côtés du fondateur de Rise Art, Scott Philips, et de Laurei Bouye, directrice des relations artistes chez KAZoART © Rise Art

Créée en 2015 à Bordeaux, la plateforme de vente d’art en ligne, pionnière du genre en France, passe sous pavillon britannique. Elle est rachetée par son homologue Rise Art, acteur majeur de la vente d’art en ligne en Europe et aux États-Unis. En difficulté, KAZoART avait été placée en liquidation judiciaire en juin dernier. Son catalogue, composé de 60 000 œuvres de 1 200 artistes, rejoint celui de Rise Art, qui réunira une sélection de 1 500 artistes internationaux. « Nous sommes ravis de travailler avec l’équipe de KAZoART et leur incroyable sélection d’artistes. Grâce à cette acquisition, nous pensons pouvoir aider davantage d’artistes à élargir leur base de collectionneurs, au-delà de la sphère locale », affirme dans un communiqué Scott Philips, fondateur de Rise Art, qui doit conserver la majorité des salariés de KAZoART à Bordeaux. « Je suis très heureuse de voir l’activité de KAZoART se poursuivre avec un acteur de référence tel que Rise Art », confie Mathilde Le Roy, fondatrice de KAZoART. Elle assurera le rôle de « senior advisor » au sein de l’entreprise, avant de poursuivre de nouvelles opportunités dans la tech et l’économie verte.

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Je publie mon annonce légale