Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

Nouvelles étapes franchies pour Aelis Farma

Bordeaux. L'entreprise girondine Aelis Farma, qui développe des candidats-médicaments inédits, vient de franchir de nouvelles étapes et d'inaugurer ses nouveaux locaux.

Pier Vincenzo Piazza, Aelis Farma, biotech

Pier Vincenzo Piazza, Aelis Farma © Atelier Gallien - Echos Judiciaires Girondins

L’entreprise biopharmaceutique girondine, qui développe de nouveaux candidats-médicaments capables d’inhiber sélectivement l’activité liée à un état pathologique du récepteur CB1 du cerveau, a annoncé la réussite d’études non-cliniques réglementaires pour son médicament AEF0117. Elles vont permettre l’entrée en étude clinique de phase 3 pour ce traitement des troubles liés à la consommation excessive de cannabis. « Nous sommes très satisfaits de l’aboutissement de cette campagne qui démontre (…) qu’AEF0117 confirme son profil de sécurité avec une dose sans risque 13 000 fois supérieure à la dose active, ce qui signifie qu’aucun effet secondaire de AEF0117 n’a été identifié chez les animaux. AEF0117 pourra ainsi entrer en étude clinique de phase 3 dès l’achèvement de la phase 2b en cours dans l’addiction au cannabis (…). Aelis Farma respecte ainsi ses engagements, en avance de phase, ce qui souligne notre capacité à mener en parallèle des programmes à la fois cliniques et non-cliniques complexes. Je tiens à remercier à cette occasion toute l’équipe d’Aelis pour cette grande réussite », précise dans un communiqué Pier Vincenzo Piazza, fondateur d’Aelis. L’entreprise vient par ailleurs d’inaugurer, en décembre, ses nouveaux locaux situés rue Lafaurie de Monbadon, à Bordeaux. « Un tournant important dans notre vie de société cotée », assure-t-il.