Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Passage de témoin au tribunal de commerce de Bordeaux

Bordeaux - Après avoir dressé le bilan d’une année 2023 « difficile et douloureuse », Caroline Ricou-Bourdin a cédé sa place à Marc Salaün à la présidence du tribunal de commerce.

Marc Salaün a pris ses fonctions de président du tribunal de commerce de Bordeaux, lors de l'audience solennelle de rentrée © AG - Echos Judiciaires Girondins

Lors de l’audience solennelle de rentrée du tribunal de commerce de Bordeaux, le mardi 23 janvier, c’est avec une certaine morosité que la présidente, Caroline Ricou-Bourdin, a dressé le bilan de l’année écoulée. « L’an dernier, j’avais formulé le vœu d’une année moins rude. Force est de reconnaître que l’année 2023 a été difficile et douloureuse », a-t-elle déclaré en guise de préambule.

Une nette augmentation

Un constat tangible au regard du rapport d’activité de la juridiction. Une nette augmentation des affaires portées au Tribunal a été constatée. 43 procédures de sauvegardes ont été enregistrées (contre 16 en 2022), 356 redressements (contre 214 en 2022) et une augmentation de 45 % du nombre de liquidations (931 contre 641 en 2022).

« À tel point que votre tribunal s’est vu contraint d’augmenter le nombre d’audiences dédiées à ces contentieux », a souligné le procureur Jean-Luc Puyo.

Un « acte de gestion »

Parallèlement, le nombre de procédures de prévention a aussi fortement augmenté : 120 ouvertures de conciliation en 2023 contre 70 en 2022 et 105 ouvertures de mandat ad hoc contre 68 l’année dernière.

« Nous pouvons nous réjouir de l’augmentation du nombre de procédures de prévention, elles doivent être considérées comme un acte de gestion », a appuyé Marc Salaün, nouveau président du tribunal de commerce, élu à l’unanimité en novembre dernier.

Un nouveau président

À l’occasion de cette audience de rentrée, Caroline Ricou-Bourdin a passé le témoin à son successeur, soulignant ses « compétences et son dévouement ». Fondateur et dirigeant de la société de promotion immobilière Aquiprom depuis 2005, Marc Salaün était déjà vice-président du tribunal.

Après 18 ans passés au sein de la juridiction, dont deux années en tant que présidente, Caroline Ricou-Bourdin a fait part, non sans émotion, de son départ. Cinq autres juges ont également quitté leur fonction. Six nouveaux juges, élus pour deux ans, ont été installés : David Begu, Anaïs Blanchard, Olivier Deveze, Olivier Goutal, Rémi Mene et Ludovic Partyka.