Couverture du journal du 01/03/2024 Le magazine de la semaine

Trait de côte : un défi pour les communes du littoral

La chambre régionale des comptes vient de rendre un rapport sur la gestion du trait de côte sur l’ensemble du littoral qui met en valeur l'érosion côtière sur les communes de Lacanau, du Verdon, de La-Teste-de-Buch et du Cap-Ferret.

©Shutterstock

TRAIT DE CÔTE : UN DÉFI POUR LES COMMUNES DU LITTORAL

La chambre régionale des comptes vient de rendre un rapport sur la gestion du trait de côte sur l’ensemble du littoral. Il met en évidence que l’érosion côtière s’attaque plus particulièrement aux communes du Verdon et de Lacanau pour la partie nord girondine. Ce recul pourrait atteindre dans certains secteurs jusqu’à 9 mètres par an. Après les premièresmesures visant surtout à la protection des biens et services menacés, des stratégies « deuxième génération » sontaujourd’hui initiées. Mais leurs coûts prévisionnels sont nettement supérieurs et leurs financements non garantis. La gestion du trait de côte de 2023 à 2030 par la CMMA (Communauté de communes Médoc Atlantique) est évaluée à 65 M€ HT. Côté bassin d’Arcachon, l’érosion concerne essentiellement Lège-Cap-Ferret au nord et La Teste-de-Buch au sud. Les enjeux menacés estimés à l’horizon 2045 représentent, pour chacune des deux communes, plusieurs centaines de millions d’euros. Le syndicat intercommunal du bassin d’Arcachon conduit également des opérations en sa qualité de GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations). Globalement, la gestion de la bande côtière pour le Bassin acoûté 14 M€ depuis 2011.