Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

[ Un mois Une œuvre ] Au musée des Beaux-Arts de Bordeaux

DE MA FENÊTRE : PAYSAGE BASQUE DE FÉLIX ÉLIE BONNET DIT TOBEEN, 1911

FÉLIX ÉLIE BONNET DIT TOBEEN

Félix Élie Bonnet dit Tobeen, Paysage basque, 1911. huile sur toile, Achat de la Ville, 2022 © Photo : F. Deval.

Né à Bordeaux, Félix Élie Bonnet, dit Tobeen (1880-1938), est issu d’une famille d’artistes et d’artisans installés dans le centre historique de la ville. Durant ses années de jeunesse, le peintre rencontre de nombreux artistes – Georges de Sonneville, André Lhote et Odilon Redon. En 1907, il s’installe à Paris, d’abord dans un atelier de la Ruche à Montparnasse puis rue Trudaine, à proximité du quartier de la Nouvelle-Athènes. Tobeen s’intéresse alors au cubisme par ses contacts avec les artistes de la Ruche, proches de Picasso, mais aussi avec d’autres artistes tels que Gleizes, Metzinger, Jacques Villon, Picabia, La Fresnaye… Au cours de cette période, il se rend également fréquemment dans le Pays basque qui devient le sujet de plusieurs de ses tableaux. C’est à ce moment-là qu’il peint ce paysage qui représente un village traditionnel basque aux maisons rouge et blanc.

Dans cette peinture acquise en 2022 par la Ville de Bordeaux, l’artiste a recours à des formes simplifiées, délimitées par un cerne noir afin d’en accentuer la géométrisation. De même, il opte pour des couleurs traitées en aplat : un rouge rosé pour les toits et les collines, un vert acide pour les arbres. Il parvient ainsi à ne montrer que la quintessence du sujet.

Cette nouvelle acquisition est à découvrir dans l’aile Bonheur du musée des Beaux-Arts et le 4 octobre 2023 en gare Bordeaux Saint-Jean, dans le cadre du dispositif Un jour, une œuvre, imaginé avec la complicité de Gares & Connexions.