Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

Coup de cœur de Philippe – Châteaux Haut-Bages Libéral et Ferrière, La vigneronne de l’année

PAUILLAC ET MARGAUX - Claire Villars-Lurton, propriétaire des châteaux Haut-Bages Libéral, Ferrière et La Gurgue, a été récompensée par la Revue du vin de France.

Claire Villars-Lurton

Claire Villars-Lurton © D. R.

La rentrée de janvier est marquée d’un temps fort pour le monde du vin français. En effet, chaque année, la célèbre Revue du vin de France (RVF) récompense un aréopage de personnalités du mondovino s’étant fait remarquer pour son implication dans différents métiers. Tels les César du cinéma, la RVF célèbre ainsi la meilleure carte des vins, le meilleur caviste, la découverte ou encore la marque de l’année et bien sûr le Grand Prix de l’homme ou de la femme de l’année.

C’est ainsi que le jeudi 11 janvier, Claire Villars-Lurton, heureuse propriétaire des châteaux Haut-Bages Libéral (Pauillac), Ferrière et La Gurgue (Margaux) s’est retrouvée sur la scène de l’Automobile Club de Paris aux côtés de Bernard Arnault, salué pour avoir fait de Moët Hennessy le leader mondial des vins et spiritueux. Vigneronne de l’année, voilà une récompense que Claire Villars-Lurton a arrachée au prix de longs et douloureux sacrifices pour ses vignobles. « Avec la conviction de vouloir changer les choses », elle décide d’approfondir les préceptes de la biodynamie dès 2003 et convainc ses équipes de travailler dans ce sens. Ainsi, ses différents crus obtiennent leur certification en 2015 et 2019.
Un long chemin qui démontre, une fois encore, que Bordeaux est loin d’être une région sclérosée, mais au contraire pleine de dynamisme et aussi de prises de risques chez les vignerons. Avec la vision de grands vins contemporains et vivants, Claire Villars-Lurton démontre que ses terroirs répondent également parfaitement aux évolutions climatiques. Il suffit de déguster les derniers millésimes comme 2018 ou encore 2019. Des vins purs, au style vibrant, aux arômes délicats de fruits macérés, sans excès de bois. Ils évoquent la grande délicatesse de Bordeaux comme on aurait aimé ne jamais l’oublier !

www.gc-lurton-estates.com

Publié par