Couverture du journal du 18/09/2020 Consulter le journal

Déconfinement / Ouverture des plages mais…

Ça y est, les promeneurs, les surfeurs et tous les adorateurs de sable fin, de vagues tonifiantes et de parfum d’iode ont enfin retrouvé les plages de la côte girondine et atlantique (soit 20 communes en Gironde) le week-end dernier. Comme le voulait l’arrêté préfectoral publié le 16 mai, les plages déconfinées se devaient d’être accessibles de façon dynamique. Cela signifie que l’on pouvait y marcher, courir (pratiquer un sport individuel)… Mais pas y rester, bronzer, se regrouper, ou faire un pique-nique.

L’arrêté préfectoral stipule qu’elles peuvent être ouvertes de 6 h à 19 h, mais c’est ensuite à chaque maire de repréciser à l’entrée les horaires comme les chemins de circulations, recommandations et interdictions. La navigation des engins nautiques immatriculés, celle des navires de plaisance à usage personnel et de formation, a quant à elle été autorisée dans le respect des règles générales : c’est-à-dire à condition d’être moins de 10 personnes à bord et de se trouver à moins de 100 km de son domicile. Les activités de loisir qui y sont associées (plongée, pêche de loisir, engins non immatriculés) seront également autorisées. Bémol de taille : l’accès à la
dune du Pilat reste interdit. Autre lieux emblématiques de la Gironde, les domaines départementaux d’Hostens et de Blasimon sont restés fermés, « le temps d’organiser la réouverture au public, l’accès aux sites dédiés pour les pêcheurs puis celui des plages début juin », explique le Conseil départemental dans un communiqué. Le Domaine de Certes et Graveyron est accessible au public mais l’accueil physique sera ouvert à nouveau le 2 juin.

Après vérification de leur état (accès, sécurité), les autres sites Espaces naturels sensibles, habituellement accessibles au public, rouvriront peu à peu d’ici le 2 juin. Seule l’Ile Nouvelle, de par son accès en bateau et des mesures particulières à mettre en œuvre, devrait ouvrir au public plus tardivement.