Couverture du journal du 21/06/2024 Le nouveau magazine

Le Clos de la côte

Coup de cœur de Philippe : Cette semaine, retrouvez notre chroniqueur Philippe Maurange autour d’un verre de Clos de la Gaffelière, Saint-Émilion Grand Cru.

Château La Gaffelière

© D. R.

Depuis 1985, la famille de Malet Roquefort, élabore ce vin de Saint-Émilion avec autant de soins que son illustre grand frère, le premier cru classé Château La Gaffelière. Vignoble historique de la rive droite de Bordeaux, le Clos la Gaffelière en est donc le second vin. Pour son élaboration, Alexandre de Malet a sélectionné des parcelles situées en pied de côtes sur des sols essentiellement argileux parfait pour la culture du cépage merlot. Au gré des millésimes, l’assemblage de ce vin peut également se voir ajouter un parcellaire de jeunes vignes issu de la fameuse côte sud de Saint-Émilion, terroir majeur de La Gaffelière. La famille de Malet y effectue une viticulture traditionnelle, privilégiant le travail des sols, un léger enherbement dans les rangs de vignes, des effeuillages avant vendanges et un contrôle raisonnable des rendements. L’addition de ces paramètres a pour seul objectif d’obtenir la meilleure maturité des raisins qui offriront l’expression la plus représentative du terroir de Saint-Émilion et le profil du millésime. Prenons l’exemple de ce délicieux 2019 : l’hiver fut doux et la floraison, au printemps, s’effectue dans de bonnes conditions. S’en suit un mois de juillet particulièrement chaud, heureusement ponctué d’un épisode orageux qui permet d’hydrater la vigne. Les vendanges manuelles en cagettes se déroulent dans un contexte serein du 17 septembre au 10 octobre, les raisins (90 % merlot, 10 % cabernet-franc) sont alors d’une maturité parfaite. Élevé durant 12 mois en barriques avec 15 % de barriques neuves, le Clos La Gaffelière développe de délicieuses notes de prunes, de fruits noirs avec une suavité qui reflète l’esprit de cette année chaude. Sa texture soyeuse le rend déjà très aimable. Un vrai régal.

Disponible sur : www.millesima.fr

Publié par