Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

Les promesses tenues du Barreau de Bordeaux

La rentrée solennelle du Barreau de Bordeaux s’est tenue le 15 septembre en présence de l’ancienne garde des Sceaux Christiane Taubira.

Barreau de Bordeaux, Christine Maze, Christiane Taubira

Christine Maze et Christiane Taubira © Nathalie Vallez

Pour leur dernier rendez-vous avec la presse, le duo des bâtonniers Christine Maze – Pierre Fonrouge a reçu en invitée d’honneur Christiane Taubira, ancienne garde des Sceaux. Comme elles l’ont raconté toutes les deux par la suite, Christine Maze et Christiane Taubira se sont rencontrées à une table ronde contre les violences faites aux femmes et aux enfants.

« Je suis heureuse d’avoir mené le bâtonnat et d’avoir relevé autant de défis », s’est réjoui la bâtonnière. Faisant ainsi part de sa joie et sa fierté, elle a tout d’abord évoqué l’ouverture de la crèche du barreau : « Le projet va au-delà de la structure », a-t-elle estimé, « il permet également de lutter contre les discriminations ».

HUMANITÉ

Autre combat, et d’envergure, celui mené contre les conditions indignes de détention au Centre pénitentiaire de Gradignan. Une action a été engagée avec le directeur de la prison et s’est également illustrée à travers 3 projets d’activités proposés aux détenus. Un documentaire retraçant ces temps forts a été projeté. Il présentait le match de foot opposant membres du barreau et détenus, les ateliers de danse proposés par Vanessa Feuillatte, première danseuse, de l’Opéra de Bordeaux et le concours d’éloquence organisé devant un jury composé d’avocats, du directeur du centre pénitentiaire et du président du tribunal judiciaire de Bordeaux. « C’est Félix Molteni (ancien premier secrétaire de la Conférence) qui a initié ce projet qui a pu être réalisé grâce à l’engagement de la bâtonnière », a rappelé Guerric Brouillou-Laporte, premier secrétaire. « Il faut du courage pour respecter et réhabiliter la dignité d’autrui, y compris quand celui-ci a transgressé les règles », a soutenu Christiane Taubira. « Et de faire en sorte que ce moment de transition soit un moment de resocialisation. Cette socialité, à l’intérieur de la prison, doit être nourrie et doit conduire à ce que la personne s’amende. »

JEUNES IMPERTINENTS

Les 3 nouveaux secrétaires de la Conférence, Guerric Brouillou-Laporte 1er secrétaire, Claire-Emmanuelle Moreau et Rémy Guillot 2e secrétaires ex-æquo, étaient également présents et ont pu présenter leur discours respectif. « J’ai dû subir l’impertinence de cette jeunesse qui apprendra avec le temps à se montrer plus charitable », s’est amusée Christiane Taubira à propos de leurs prestations de la veille lors de la 10e édition de Plaidoirire dont le thème était… « J’irai où Taubira » !