Couverture du journal du 05/08/2022 Consulter le journal

[ Portraits de l’été ] Alice Tourbier, retour aux Sources

Alice Tourbier, la fille cadette de la famille Cathiard, a constitué avec les Sources de Caudalie un complexe hôtelier en constant développement.

Alice Tourbier sources de Caudalie

Alice Tourbier © MPMorel

Dans la famille Cathiard, les affaires se jouent en duo. Il y a eu les parents, les emblématiques Daniel et Florence Cathiard, anciens champions de ski, fondateurs de Go Sport et propriétaires du Château Smith Haut Lafitte depuis 1990, la sœur aînée Mathilde, et son mari Bertrand Thomas, créateurs de la marque Caudalie. Enfin, il y a la cadette, discrète, mais pour autant très déterminée, Alice, qui aujourd’hui, avec son mari Jérôme Tourbier, sont en passe de constituer un groupe d’hôtellerie de luxe dans les vignobles. Toujours accueillante et souriante, Alice Tourbier se raconte de bon cœur. Elle a quitté les montagnes grenobloises pour les vignes girondines lorsqu’elle était adolescente.

Cette vie dans la nature lui convient bien, elle qui pratique beaucoup l ’équitation. Au lycée Montaigne, elle décroche le bac, part en prépa parisienne, avant de revenir à Bordeaux en école de commerce (Sup de Co, aujourd’hui Kedge) : « Mes plus belles années, celles de la liberté ! » C’est là qu’elle rencontre Jérôme Tourbier qui va devenir son mari, mais aussi son partenaire en affaires. En 1999, ses parents les mettent au défi : reprendre la direction de l’hôtel restaurant alors que son directeur vient de partir précipitamment et que Mathilde lance son spa, 5 ans après la création des cosmétiques Caudalie. Les Sources de Caudalie sont nées. « C’était osé de prendre deux jeunes de 21 ans sans aucune expérience », juge-t-elle aujourd’hui. « Nous avons été formés par les clients. » À la naissance de leurs enfants, Émile en 2007 et Adrienne en 2009, les époux Tourbier partent vivre à Paris mais gardent toujours un pied aux Sources : « La clé de la réussite, c’est de bien s’entourer », estime-t-elle. La vingtaine de chambres originelles a laissé place à un complexe regroupant l’hôtel étendu, la Chartreuse du Thil, deux restaurants et un bar à vin.

En arrivant à Paris, les époux Tourbier investissent dans une seconde adresse, Les Étangs de Corot, qu’ils revendront par la suite, et depuis 2 ans Les Sources de Cheverny, en Val de Loire ; « c’est vraiment notre ADN avec un côté hameau à l’architecture identique, un très joli spa, l’ambiance est un peu différente, avec un esprit auberge et la proximité avec une très belle forêt », remarque Alice Tourbier, avant de préciser : « l’idée est de décliner notre offre dans d’autres régions viticoles. On est sur le point de racheter un petit groupe hôtelier qui a de jolies adresses en Alsace, Bourgogne… J’aime bien sa dimension historique. »

À MOTS DÉCOUVERTS

Cet été, cap sur…

« la Napa Valley pour faire découvrir un vignoble qu’on a racheté aux enfants, et visiter des wineries. Il y a un accueil haut de gamme vraiment de qualité. Ensuite, la Corse : j’adore les vacances sportives, ce sera kite surf en famille. »

On trouve quoi dans votre valise ?

« De la crème solaire Caudalie, of course ! Et des affaires de sport. »

Votre lecture de l’été

« On échange toujours nos lectures coups de cœur avec ma sœur : elle m’a conseillé Né d’aucune femme de Franck Bouysse, et moi je lui ai passé Il est des hommes qui se perdront toujours de Rébecca Lighieri, c’est une écriture fluide, limpide. Sinon j’aime bien aussi les page turner ! »

Le tube à écouter

« J’aime bien réécouter de vieux tubes comme Moby avec ma fille ! »

Votre cocktail signature ?

« Un verre de Hauts de Smith 2014 en rouge, frais et léger. »

Le meilleur endroit pour le siroter

« Sur une pinasse sur le Bassin. C’est toujours magique. »

Votre meilleur spot girondin

« L’île de la Lande (Quinsac), c’est une ancienne friche industrielle sur la Garonne rachetée par mes parents qui sert de terrain d’expérimentation pour des vignes franc de pied (pied de vigne qui n’a pas été greffé). L’île est recouverte de très beaux lacs bleus. »

Un projet pour la rentrée ?

« Constituer la collection des hôtels du vignoble et ouvrir des adresses dans d’autres très belles régions viticoles françaises. »