Couverture du journal du 18/09/2020 Consulter le journal

CORONAVIRUS Les Vignerons indépendants demandent des mesures spécifiques

Jean-Marie FABRE, président des Vignerons Indépendants

Si le gouvernement a mis en place des mesures de soutien immédiat aux entreprises, et notamment des délais de paiement des charges sociales et fiscales, le financement du chômage partiel, mais aussi des prêts garantis ou octroyés sans garantie par BpiFrance, ce n’est pas suffisant pour les très petites entreprises viticoles, qui souffraient déjà en raison des taxes américaines et des tensions commerciales avec la Chine. Le syndicat professionnel des Vignerons Indépendants, qui réunit 32 fédérations en France, a établi une liste de cinq propositions complémentaires, « dans l’objectif de sauver la récolte à venir et de permettre aux entreprises de passer le cap de cette crise sans précédent », précise un communiqué.

1) Pour les salariés agricoles : la prise en charge du salaire au même niveau que pour les salariés au chômage partiel, ou a minima exonération des charges patronales et salariales.
2) Pour les exploitations agricoles : exonération des charges sociales.
3) Mise en place d’une année blanche pour les prêts en cours, avec prise en charge des intérêts d’emprunt par l’État.
4) Mise en place de prêts de trésorerie garantie à taux zéro.
5) Préparation des mesures de sortie de crise : aide au stockage, etc.

L’ensemble de ces propositions a été partagé auprès des différents ministères concernés.