Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

La start-up bordelaise Kapsera investit pour industrialiser son procédé

Elle veut en finir avec les fertilisants chimiques et pesticides de synthèse et contribuer au développement de produits durables pour préserver l'environnement et la santé des consommateurs.

Kapsera

© Shutterstock

Fondée en 2018, Kapsera développe une technologie de rupture spécialisée dans la micro encapsulation (biosourcée et biodégradable) d’ingrédients actifs naturels, destinée à des fabricants de bio-intrants, de produits de nutrition humaine et animale (probiotiques). Installée à Bordeaux depuis mars 2022, l’entreprise a déposé ses premiers brevets, fiabilisé sa technologie et validé son procédé à une première échelle industrialisable (30 tonnes par an). Elle compte désormais investir près de 430 000 euros pour dupliquer les pilotes laboratoires en deux unités de pilotes industriels de 30 tonnes par an avec le système qualité requis.

Des premiers lots commerciaux en 2024-2025

Il s’agit de se doter d’une capacité de production dans un environnement industriel à une première échelle significative de démonstration au sein de son bâtiment actuel. Les enjeux sont de démontrer à ses partenaires des avancées dans l’industrialisation de son procédé et de produire les premiers lots commerciaux en 2024-2025. La biotech qui compte 17 personnes annonce 4 recrutements en 2023 puis 9 en 2024 et 9 en 2025. Membre du cluster Agri Sud Ouest Innovation et du cluster Biocontrôle Nouvelle-Aquitaine, elle prévoit d’employer 39 personnes en 2025 et 200 en 2028. Le marché de la micro encapsulation a été évalué à 10 milliards de dollars en 2021. Une croissance rapide depuis 10 ans et qui devrait se poursuivre puisque le marché devrait doubler d’ici 2028.