Couverture du journal du 08/12/2023 Le magazine de la semaine

[ Entreprendre en couple ] Apinae, leur passion à l’unisson

Gironde - « Cela nous a permis de nous retrouver sur une passion commune. » Mathilde et Raphaël Marlin viennent de se lancer dans le projet Apinae. Le concept : proposer aux entreprises l’implantation de ruches clés en main pour sensibiliser les collaborateurs à l’importance d’une démarche RSE, à la cohésion d’équipe et à la protection de la biodiversité.

Mathilde Marlin, Raphaël Marlin, Apinae

Mathilde Marlin et Raphaël Marlin, fondateurs d’Apinae © D. R.

« Nous avons un attrait pour les abeilles, au départ en tant qu’amateurs et puis nous nous sommes orientés sur la création de cette société. C’est en quelque sorte un virage personnel », explique l’entrepreneur. Ensemble depuis 34 ans, les partenaires avaient jusqu’ici emprunté des chemins professionnels différents. Raphaël Marlin est chef d’entreprise depuis 25 ans, et Mathilde Marlin avait fait le choix de s’occuper de sa famille. « On a pu joindre l’utile à l’agréable et retrouver une activité professionnelle qui permette d’en vivre », ajoute la Bordelaise.

LE BON MOMENT

En activité depuis l ’été dernier, l’entreprise a été créée en décembre 2022. Malgré la fraîcheur du projet, le couple d’entrepreneurs est déjà organisé. Raphaël Marlin s’occupe du côté technique, de la gestion et des relations publiques, et Mathilde Marlin de son côté s’occupe de la communication. Ils ont pour le moment réussi à préserver leur cocon familial tout en gérant cette création de société, grâce à l’expérience. « On a beaucoup moins de stress, d’impératif à créer du chiffre et on est serein dans la gestion de l’entreprise et par conséquent dans notre couple », développe le fondateur.

« Entreprendre en couple, je suis assez convaincu que je n’aurais pas pu le faire à 25 ans », avance Raphaël Marlin. Leur âge et la longévité de leur couple leur offre un réel avantage. « Chaque période est différente, et pour nous, c’est maintenant le bon moment pour nous lancer », accordent les deux partenaires.

Entreprendre en couple, je suis assez convaincu que je n’aurais pas pu le faire à 25 ans