Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

Jeux olympiques : Web Stratégies dans les starting-blocks

BORDEAUX - Alors qu'elle s'apprête à couvrir ses 7e Jeux olympiques, l'agence web structure son pôle sport tout en développant son portefeuille clients hors sport. Web Stratégies vise 20 % de croissance d’ici deux ans tous secteurs confondus.

L'équipe de Web Stratégies est composée de 17 collaborateurs dont les 2 dirigeants associés © Web Stratégies

Les fondateurs de Web Stratégies ont toujours eu une appétence pour le sport, côté business. « J’ai obtenu un master en management du sport et mon associé a poussé jusqu’au doctorat. » Quand ils ont créé leur agence web en 2006, le sport a donc naturellement occupé une place importante dès la création de l’entreprise. « C’est un secteur qui nous passionne », confie Éric Litzler, cofondateur de Web Stratégies dont le cœur de métier est la gestion des réseaux sociaux, la création et l’animation de sites internet.

Ce qui change aujourd’hui, c’est la structuration du pôle sport avec une offre qui permet de l’identifier comme telle : Digital Sport by Web Stratégies, née de l’acquisition de l’arcachonnaise Digital Sport en 2023. 68 % de la marge brute de l’agence provient aujourd’hui de son activité dans le sport. « L’objectif est désormais d’accentuer notre positionnement sportif vis-à-vis de l’extérieur », explique Éric Litzler. Car de l’expérience en matière de gros événements, Web Stratégies en a. « Nous allons couvrir nos 7e JO », souligne Éric Litzler déjà dans les starting-blocks pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

 

Des centaines de publications clés en main

C’est via le groupe BPCE, client de l’agence depuis plus de 15 ans mais surtout partenaire des Jeux, qu’elle y participera. Elle suivra les performances de 247 athlètes soutenus par le groupe dans 48 disciplines. L’agence suivra en direct compétitions et créera des centaines de publications clés en main à utiliser sur les réseaux sociaux par les 51 établissements du groupe.

Web Stratégies suivra les performances de 247 athlètes

« Le travail a déjà commencé : 50 % sont réalisés en amont », détaille Éric Litzler. Pour l’occasion, deux nouvelles recrues sont annoncées. Pendant les jeux, 8 community managers, graphistes et experts du contenu rédactionnel web travailleront en continu. Un seul mot d’ordre : « Réussir ces jeux ! »

 

De nouveaux contrats en « hors sport »

Pas question pour autant de n’être associée qu’au sport. Web Stratégies travaille dans le même temps au développement de son portefeuille hors sport. « L’idée est d’augmenter d’autant la part du hors sport. Nous visons 20 % de croissance d’ici deux ans, tous secteurs confondus », prévient Éric Litzler. Web Stratégies vient en l’occurrence d’ajouter deux nouvelles références, MaxiCoffee pour la maintenance de ses sites internet et le groupe toulousain Tout pour Phone.

En 2023, l’entreprise qui compte une trentaine de clients régionaux et nationaux a réalisé 2,7 millions d’euros de chiffre d’affaires dont 1,5 million avec l’agence web et 1,2 million d’euros avec son activité dans l’e-commerce. Car l’entreprise gère aussi l’intégralité de la chaîne de valeur de l’e-commerçant Atout Loisir qu’elle a racheté en 2015. « Le fait d’avoir cette activité en interne nous permet d’être légitimes dans l’accompagnement des e-commerçants sur des problématiques de développement, de maintenance de sites mais aussi d’accompagnement sur du social media notamment. » Entre communicants et ingénieurs développement, c’est aussi la diversité des profils au sein de l’équipe de 17 personnes qui le permet. Une équipe par ailleurs stable « avec peu de turn-over », se réjouit Éric Litzler.