Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

Turbo Fonte : un succès brûlant

Basé à Pessac, le constructeur de poêles à bois, poêles à granules et inserts de cheminée hauts de gamme connaît une croissance exponentielle, en particulier depuis 2020. Marc Labattu, président de l’entreprise familiale, nous décrit les particularités de Turbo Fonte et nous détaille comment il fait face au défi de la forte croissance dans un contexte tendu.

Turbo Fonte

© Turbo Fonte

C’est l’un des secteurs qui a bénéficié de la crise sanitaire, de la crise climatique et de la crise énergétique. Le marché du chauffage au bois est particulièrement dynamique depuis 2020. Entre le 2e trimestre 2021 et le 2e trimestre 2022, les ventes de poêles à bois et à granules ont encore progressé de 51 %, selon les chiffres de la commission bois du Syndicat des énergies renouvelables. En Gironde, Turbo Fonte, constructeur de poêles à bois, poêles à granules et inserts de cheminée haut de gamme, profite de cet élan avec un chiffre d’affaires qui a doublé ces deux dernières années, et devrait culminer au-delà de 20 millions d’euros à la fin de l’hiver 2022-2023.

« Cette progression est aussi due à l’expansion de notre réseau de concessionnaires exclusifs, qui gèrent la vente et l’installation de nos produits, aujourd’hui au nombre de 47 après 6 ouvertures en 2022 », précise Marc Labattu, président de cette entreprise familiale, créée par ses parents en 1980 à Arcachon et dont le siège social est installé à Pessac depuis 1986. Ce réseau, c’est l’une des clés du succès de Turbo Fonte, qui forme ces revendeurs indépendants « pour aller toujours plus loin dans la qualité de service », affirme le dirigeant. Il espère dès 2023 ouvrir une dizaine de nouvelles concessions par an, et prépare une ouverture à l’international pour 2026, « en Allemagne, en Suisse ou au Bénélux ».

Notre progression est aussi due à l’expansion de notre réseau de concessionnaires exclusifs au nombre de 47 après 6 ouvertures en 2022

CENTRE DE R&D

Adhérente au très exigent label qualité Flamme Verte, l’entreprise concentre ses efforts sur « l’esthétique et la performance » de ses produits qui sont tous conçus au centre de R&D de Pessac. Turbo Fonte y consacre chaque année 450 000 euros de budget, afin de « travailler à l’amélioration continue des appareils », assure son président, qui s’intéresse par exemple actuellement à « l’automatisation de la gestion de l’air ». Si Turbo Fonte conçoit, prototype, teste et fait homologuer chaque appareil, l’entreprise externalise ensuite la fabrication. « Nous agrégeons la commande de l ’ensemble des pièces élémentaires (fonte, verre, réfractaires, céramiques, cartes électroniques…), puis les faisons assembler par nos sous-traitants », détaille Marc Labattu, qui cherche actuellement à rapprocher ces derniers du siège de Pessac et de la plateforme logistique de Blanquefort. « Avoir nos sous-traitants au plus près constitue un argument de vente, cela permet de faire baisser les coûts logistiques et c’est plus simple à gérer au quotidien », reconnaît le président de Turbo Fonte.

Être dans la métropole bordelaise constitue un vrai avantage concurrentiel pour recruter des talents

Turbo Fonte

Le centre de R&D de Pessac bénéficie d’un budget annuel de 450 000 euros © Turbo Fonte

 

AUGMENTATION DE 30 % DES COÛTS DE REVIENT

Et c’est essentiel pour cette entreprise en forte croissance, qui doit faire face au défi d’une production toujours plus importante, « à un moment où la chaîne d’approvisionnement mondiale est très perturbée, avec des délais rallongés pour la fonte et les cartes électroniques, et les prix des matières premières et de l’énergie très élevés, qui font augmenter le prix du verre et des réfractaires », énumère Marc Labattu.

Résultat : une augmentation des coûts de revient de 30 % pour l’entreprise, qu’elle a dû répercuter sur ses prix de vente. Pour continuer à augmenter les cadences de production dans ce contexte tendu, Turbo Fonte soigne ses relations avec ses fournisseurs. « Nous faisons en sorte de leur passer commande tout au long de l’année, même si notre activité est saisonnière, et leur donnons un maximum de visibilité », révèle le président de Turbo Fonte, qui assure « cultiver une relation humaine de confiance » avec ses fournisseurs. Mais aussi avec ses collaborateurs. « Ils accompagnent notre croissance et impulsent de l’engagement auprès des nouvelles recrues. » Pour Marc Labattu, être situé dans la métropole bordelaise constitue d’ailleurs « un vrai avantage concurrentiel pour recruter des talents et compétences diverses ».

 

TURBO FONTE EN CHIFFRES

Date de création : 1980

Effectifs : 48 personnes

CA 2022 (clôture au 31/03) : 15,8 millions d’euros

CA prévisionnel 2023 (au 31/03) : entre 20 et 22 millions d’euros

Objectif CA à 5 ans : 35 millions d’euros

Ventes annuelles : 8 000 appareils de chauffage

Prix du panier moyen : 5 200 euros

Croissance annuelle moyenne : 30 %

Budget R&D annuel : 450 000 euros

Réseau : 47 concessionnaires (6 ouvertures en 2022)

Objectif : 10 ouvertures de concessions par an