Couverture du journal du 02/12/2022 Consulter le journal

Cardiologie : Fineheart finalise un tour de table à 21 millions d’euros

Après avoir réuni 15 millions d’euros en juin 2021, la société girondine FineHeart, qui a créé une turbine cardiaque physiologique révolutionnaire, annonce la finalisation du financement de sa série B avec une levée de 6 millions d’euros supplémentaires, soit au total 21 millions d’euros.

Arnaud Mascarell, CEO de Fineaheart

Arnaud Mascarell, CEO de Fineaheart © D. R.

Après avoir réuni 15 millions d’euros en juin 2021, la société girondine FineHeart, qui a créé une turbine cardiaque physiologique révolutionnaire, annonce la finalisation du financement de sa série B avec une levée de 6 millions d’euros supplémentaires, soit au total 21 millions d’euros. Ce qui porte le montant global levé par l’entreprise, qui vient d’inaugurer son unité de production à Pessac, à 46 millions d’euros depuis sa création en 2010. « Je suis extrêmement heureux de l’intérêt que suscite notre projet (…).

Cette confiance renouvelée nous permet d’envisager sereinement les prochaines étapes de développement de l’Icoms Flowmaker® jusqu’à la première implantation en 2022 chez l’Humain », a réagi dans un communiqué Arnaud Mascarell, CEO et cofondateur de FineHeart. L’entreprise, qui compte aujourd’hui 45 salariés, pourra ainsi aborder sereinement son entrée en phase clinique, avec un financement assuré jusqu’à la fin 2023.