Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Dejean Marine hisse le pavillon

BORDEAUX : L’entreprise Dejean Marine, fabriquant des drapeaux, fête ses 100 ans. La PME s’est positionnée sur un secteur de niche pour en devenir l’un des leaders.

Dejean Marine

© DR

Ah ces beaux drapeaux que l’on arbore pour la coupe du monde de rugby, dans et hors des stades, ou encore pour la venue à Bordeaux du Roi Charles III… Beaucoup ignorent qu’ils sont justement fabriqués à Bordeaux, par une véritable institution qui fête ses 100 ans. La maison Dejean Marine, fondée en 1923 par un officier de la Marine nationale, a su pour autant se renouveler.

Nous sommes partenaires de l’UBB et des Girondins de Bordeaux

PAVILLONNERIE

Au départ, elle a commencé par fabriquer du petit équipement, comme des bouts marins. Elle connaît un premier tournant dans les années 60 après la fermeture des chantiers navals de la Gironde qu’elle approvisionnait en fournitures techniques, et s’investit alors dans la pavillonnerie. Rachetée en 2008 par Arnaud et Bertille de Leissègues, ceux-ci investissent dans la technologie et les équipements pour la maintenir sur le marché du nautisme et de la marine.

FABRICATION ARTISANALE

« Un secteur de niche dont on fait aujourd’hui partie des leaders », estime Erwan de Leissègues, actuel DG de Dejean Marine qui, avec son épouse Mathilde, a pris les rênes de l’entreprise en 2022. L’usine, qui compte 20 salariés,localisée depuis sa création en Gironde, est implantée dans la zone industrielle de Bordeaux Nord depuis les années 90. C’est là que sont fabriqués les drapeaux, et autres kakémonos, banderoles,etc. « On reçoit les rouleaux où sont imprimés les visuels de nos clients », détaille Erwan de Leissègues, « ils sont ensuite chauffés pour fixer et sublimer les couleurs. Vient ensuite la coupe, puis les finitions. »

PARTENAIRE DE L’UBB

Dejean Marine intervient dans plusieurs secteurs d’activité : elle est leader en nautisme et marine (pavillons pour bateaux), dans l’administration et les collectivités publiques (commandes mairies, etc.), dans le tourisme et l’événementiel : « Nous sommes partenaires de l’UBB et des Girondins de Bordeaux. Mais nous travaillons également pour des parcs d’attraction, des groupes hôteliers, ainsi que pour les particuliers », intervient Erwan de Leissègues.

DRAPEAU UKRAINIEN

L’entreprise, qui fabrique plusieurs dizaines de milliers de drapeaux par an, vit au rythme de l’actualité. « Lorsque la guerre a été déclarée en Ukraine, il a fallu fabriquer plus de 1 000 drapeaux ukrainiens en 2 semaines », se remémore le directeur général, « pareil lorsque le Maroc s’est retrouvé en demi-finale de la coupe du monde de foot, ou lors des manifestations contre la réforme des retraites, un syndicat nous a passé une grosse commande. » Il faut croire que le made in France, la réactivité de l’entreprise et son investissement dans la communication ont payé : son chiffre d’affaires est passé de 1,5 million d’euros avant le Covid à 2 millions pour l’année 2022.