Couverture du journal du 24/09/2021 Consulter le journal

Édition : Un jeune bordelais s’engage pour sa génération

À 21 ans, Grégoire Cazcarra, fils de l’avocat bordelais Cyril Cazcarra, commence à se faire un nom et à se faire remarquer non seulement en Gironde mais dans toute la France. Ce mois-ci, dans le droit fil de son engagement, il publie naturellement l’ouvrage « Génération Engagée » en collaboration avec Léna Van Nieuwenhuyse, fondatrice de Pass’Politique, le média qui reconnecte les jeunes avec la politique.

Grégoire Cazcarra

Grégoire Cazcarra © D. R.

À 21 ans, Grégoire Cazcarra, fils de l’avocat bordelais Cyril Cazcarra, commence à se faire un nom et à se faire remarquer non seulement en Gironde mais dans toute la France. Brillant étudiant à l’ESCP, diplômé de Sciences Po Paris et de la Sorbonne, Grégoire a également travaillé comme collaborateur parlementaire en France et au Canada. Et il est président et fondateur du mouvement citoyen apartisan Les Engagés, qui a sensibilisé depuis sa création à Bordeaux en 2017 plusieurs milliers de lycéens et d’étudiants à l’engagement citoyen.

Ce mois-ci, dans le droit fil de son engagement, il publie naturellement l’ouvrage « Génération Engagée » en collaboration avec Léna Van Nieuwenhuyse, fondatrice de Pass’Politique, le média qui reconnecte les jeunes avec la politique. Ce livre repose sur le témoignage de 18 acteurs de l’engagement en France (notamment des jeunes entrepreneurs) et propose une analyse originale par le regard de ces deux jeunes engagés sur leur génération qui ont déjà une vie bien remplie et bouillonnent d’idées. Cet ouvrage est le porte-voix d’une jeunesse confrontée de plein fouet à la crise sanitaire du coronavirus, à l’essoufflement politique mais aussi à l’urgence climatique et à la menace terroriste. « La « génération Z » est trop souvent caricaturée.

Cet ouvrage fait au contraire le pari qu’un sursaut est encore possible, à condition de montrer un autre visage de cette nouvelle génération : engagée, audacieuse, passionnée », explique le jeune Grégoire qui veut bâtir une véritable « société de l’engagement » en faisant confiance à la jeunesse et en s’appuyant sur les milliers d’initiatives citoyennes qui essaiment loin des projecteurs aux quatre coins de la France. En prime, cet ouvrage résolument positif est préfacé par Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement.