Couverture du journal du 21/06/2024 Le nouveau magazine

L’Onglerie fait une poussée de croissance

PESSAC : L’Onglerie, réseau de franchise né en Gironde, fait peau neuve pour ses 40 ans. Sa PDG, Angélique Gascoin, annonce l’acquisition de l’enseigne niçoise de bars à ongles By V et la naissance du groupe Vénus.

L'Onglerie

© D. R.

L’année 2023 marque les 40 ans de L’Onglerie, réseau de franchise du soin de l’ongle, dont le siège social est à Pessac. Et pour fêter ça en beauté, Angélique Gascoin, PDG du groupe, n’a pas fait les choses à moitié. À la tête de l’entreprise depuis 2021, elle annonce une étape cruciale dans la stratégie de croissance de l’entreprise. L’Onglerie a bouclé l’acquisition du réseau de franchise By V, concept de bar à ongles créé à Nice. Cela devrait permettre à la PME girondine d’asseoir un peu plus sa position sur le secteur de la beauté des mains et des pieds où il détient 6 % des parts de marché. L’Onglerie a réalisé un chiffre d’affaires en 2022 de 18,45 millions d’euros, contre 15 millions en 2021, soit une augmentation de 23 %.

Ce rachat acte la naissance du groupe Vénus, présidé par Angélique Gascoin, qui regroupe les deux franchises. La holding représente désormais 500 emplois en France, 153 instituts, ainsi qu’un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros. La franchise By V regroupe actuellement 38 sites en France, et 5 nouveaux instituts devraient voir le jour chaque année, dont le premier à Bordeaux en novembre prochain. Huit créations d’instituts et quatre reprises sont prévues pour 2024. « On va garder les deux modèles économiques, les By V ne fusionneront pas avec l’Onglerie. Les deux franchises se complètent, avec une synergie qui s’est créée naturellement », argumente Angélique Gascoin. En effet, les deux enseignes ont des positionnements complémentaires : l’un est un institut sur rendez-vous, l’autre un bar à ongles sans rendez-vous. L’un vise les centres-villes quand l’autre se concentre sur les centres commerciaux.

DES NOUVEAUX CANAUX DE DISTRIBUTION

Cette acquisition coïncide avec une nouvelle identité que l’entreprise déploie depuis la rentrée de septembre 2023 au sein de ses instituts L’Onglerie. La société souhaite aussi commercialiser plus de 200 références de produits en s’appuyant sur de nouveaux circuits de distribution. Actuellement disponible en ligne et dans les instituts de la marque, ils pourraient bientôt être commercialisés dans les pharmacies et magasins spécialisés. « Les discussions sont en cours, nous espérons une concrétisation et le développement de ce projet pour début 2024 », révèle la PDG. Autre actualité : une collection inédite dédiée au soin des ongles, disponible depuis le 16 octobre dernier auprès des franchisés et des clients de L’Onglerie. Élaborée avec des laboratoires français et européens, la marque propose désormais huit produits. « On a voulu faire le pari d’avoir des produits avec le plus d’ingrédients d’origine naturelle possible, comme par exemple avec le soin gommage qui en est composé à 98 % », affirme Angélique Gascoin. Une manière de redynamiser sa marque et de répondre à une offre concurrente en constant progression.

UN CONCEPT MODERNISÉ

D’autres changement sont prévus à l’horizon. « On veut refaire tout le concept, cela fait 25 ans qu’il n’avait pas changé. Depuis septembre, on a rafraîchi l’identité de marque, et on déploie un nouveau concept dans nos salons qui sera progressivement installé au sein de l’ensemble des instituts, à raison de 10 à 15 par an », continue d’annoncer la PDG. Nouveaux meubles, nouveau logo, nouvelle typographie, nouvelle couleur, pour moderniser l’image du réseau. La première boutique rénovée sera celle de Neuilly dès le mois de novembre 2023. Le budget moyen par boutique pour ce développement est d’environ 25 à 30 000 euros. L’arrivée d’une nouvelle gamme de produits de beauté pour les mains et les pieds est aussi prévue dès le premier semestre 2024.