Couverture du journal du 22/10/2021 Consulter le journal

NaQuiDis « Créateur d’opportunités » quantiques

En projet depuis plus de deux ans, sous l’impulsion du physicien Philippe Bouyer et avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, le centre néo-aquitain des technologies quantiques NaQuiDis prend forme autour d’une équipe de direction, d’une équipe d’animation et d’un conseil scientifique présidé par Alain Aspect.

Muquans

© D. R.

Philippe Bouyer

Philippe Bouyer © D. R.

Né d’une rencontre et d’une vision commune entre le pôle Alpha-RLH et Philippe Bouyer, physicien, directeur de recherche au CNRS et directeur délégué de l’antenne aquitaine de l’Institut d’optique graduate school (IOGS), le centre néo-aquitain des technologies quantiques NaQuiDis a rapidement trouvé le soutien du président de la Région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, qui l’a concrétisé lors du lancement de la feuille de route quantique régionale en 2020. Doté de 10 millions d’euros de budget sur 5 ans, financés à hauteur de 5 millions d’euros par la Région, ce centre veut fédérer tous les acteurs potentiels de la révolution quantique sur le territoire. « Des champions académiques mais aussi industriels, tels que Muquans, du quantique et de la photonique, élément-clé des technologies quantiques », rappelle Philippe Bouyer.

Nous avons déjà des discussions sur la création de nouvelles start-ups, des projets d’entreprise, de produits…

NOMBREUX PROJETS

Pour préfigurer ce centre quantique et ses missions, une équipe de trois directeurs a été mise en place avec Philippe Bouyer, expert des capteurs quantiques ; Gilles Zémor de l’Université de Bordeaux, mathématicien spécialiste des volets communication, capteurs et informations quantiques ; et enfin Fetah Benabib, de l’Université de Limoges, qui travaille sur les composants quantiques et photoniques. Cette équipe de direction s’est renforcée avec une équipe d’animation, et notamment un chef de projet chargé d’assurer les contacts avec les industriels et les autres partenaires. « Nous avons déjà des discussions sur la création de nouvelles start-ups, des projets d’entreprise, de produits… », se félicite Philippe Bouyer. Des partenariats stratégiques sont aussi en cours de développement, notamment avec la société iXblue, le Space Hub pour les applications du quantique dans le secteur aéronautique, mais aussi le centre technologique Alphanov, spécialiste de l’optique et des lasers à Talence.

CONSEIL SCIENTIFIQUE MIXTE

Prochaine étape pour le NaQuiDis : réunir son Conseil scientifique, présidé par le physicien Alain Aspect, auquel des académiciens et industriels nationaux et internationaux, acteurs-clés de la communication et de l’ordinateur quantique, ont accepté de se joindre. « Nous avons localement les acteurs capables de jouer un rôle important dans la révolution quantique en cours. Pour créer cette dynamique, nous devons créer des opportunités. C’est tout l’objet du NaQuiDis », insiste Philippe Bouyer, qui en est persuadé : « la Nouvelle-Aquitaine a toutes les qualités pour devenir un leader du quantique en France ».