Couverture du journal du 24/09/2021 Consulter le journal

[ Bordeaux ] Les avocats donnent de la voix

« Osez la voix », comment développer sa voix, trouver sa voie, ou le nouveau pouvoir de la voix. Telles étaient les questions abordées lors des universités de rentrée des avocats les 3 et 4 septembre au Cap-Ferret.

Avocats

Anne Cadiot-Feidt directrice de l'École des Avocats, Marc Gardette directeur technique de Microsoft France, Mathieu Gallet ancien président de Radio France, Félix Molteni Avocat, Grégoire Mouly Avocat, François Xavier Langlais Avocat © Atelier Gallien /Echos Judicaires Girondins

Mathieu Gallet (ancien président de Radio France) croit au pouvoir de la voix et mise tout dessus. Une plateforme audio-narratrice payante « Majelan » et un livre Le Nouveau Pouvoir de la voix sorti en juin dernier. La voix, l’éloquence, l’art de convaincre, voilà un sujet rêvé pour les universités de rentrée des avocats, organisées par Eda Aliénor, qui ont disserté pendant deux jours autour de la thématique « Osez la voix » en présence du Bâtonnier de Bordeaux Christophe Bayle, de son prédécesseur Jérôme Dirou et de sa successeuse Christine Maze. La première journée, plutôt technique s’est intéressée à des problématiques telles que « La voix, un outil de conviction » ou aux « nouvelles voies », sans oublier « écouter sa voix intérieure ».

Le second jour était consacré au pouvoir de la voix. Et c’est parce qu’il a effectué une grosse partie de sa carrière dans l’audio, Mathieu Gallet s’est persuadé, tout au long de son parcours, du pouvoir de la voix. « Nous entrons dans une nouvelle ère », annonce-t-il, « la voix va peu à peu remplacer le clavier ». Quid de ce retour de la voix dans nos vies ? Mathieu Gallet a d’abord rappelé comment elle s’était peu à peu affaiblie : alors que l’art oratoire a arrêté d’être enseigné en 1902, les hommes politiques, grands orateurs de la IIIe et IVe Républiques (avocats ou personnalités littéraires), ont laissé place à ceux de la Ve qui l’étaient nettement moins. Quant à la radio, elle a toujours été le parent pauvre de la télévision. Et pourtant, lorsque Mathieu Gallet prend la tête de Radio France en 2004, une révolution est en cours : celle de l’écoute en replay et du podcast. « La base du retour de la voix est lié aux nouvelles technologies », soutient-il.

La voix va peu à peu remplacer le clavier

Demain des assistants vocaux

Et si l’Europe a pris du retard dans l’utilisation des assistants vocaux, ce n’est pas le cas des États-Unis et de la Chine. « Les 2/3 des Américains possèdent des enceintes connectées », et de mettre en garde également sur les dangers : « la CNIL s’est prononcée sur l’utilisation de ces enceintes qui captent énormément de données », a observé Mathieu Gallet. En Chine aussi, le cap est mis sur les assistants vocaux avec l’explosion de WeChat !

Il faut dire que les prévisions mondiales du commerce conversationnel (c’est-à dire l’e-commerce qui passe par la voix) sont de 70 milliards de dollars d’ici 2023. C’est la raison pour laquelle Amazon a beaucoup misé sur l’assistant vocal Alexa, ce qui lui permet par ailleurs de récolter des informations de consommation cruciales. Concernant ces mêmes assistants vocaux, Mathieu Gallet a cité les podcasts d’Amélie Jean « Algo Pop » qui montrent comment ils peuvent développer une relation de confiance et même attendrir grâce au choix de la voix, des mots et même des onomatopées, et comment garder une distance saine avec ces machines.

 

Mathieu Gallet

Mathieu Gallet © Atelier Gallien / Echos Judicaires Girondins

La voix, c’est le pouvoir

« Aujourd’hui, le besoin de maîtriser l’oral est une nécessité », a remarqué Mathieu Gallet qui en a fait l’expérience en tant qu’entrepreneur : « Quand il faut convaincre des investisseurs, il faut maîtriser un certain nombre de codes et de niveaux de langage adapté aux interlocuteurs. » On voit aussi l’engouement pour les conférences TED X qui obligent à résumer en quelques minutes les pensées complexes, sans compter tous les concours universitaires de synthèse de recherche. « Apprendre à maîtriser l’oral permet de structurer sa pensée et de prendre confiance », a conclu Mathieu Gallet.

 

Marc Gardette

Marc Gardette © Atelier Gallien /Echos Judicaires Girondins

« Parler avec style » est aujourd’hui le programme n°1 des écoutes sur la plateforme Majelan

L’enseignement de la prise de parole en public « Parler avec style » est aujourd’hui le programme numéro 1 des écoutes sur la plateforme Majelan. Il faut dire qu’en seulement 10 ans, les podcasts ont fait leur révolution. « On est passé de 9 % d’écoute en 2008 à 32 % en 2018 et 60 % aujourd’hui », a souligné l’ex-dirigeant de Radio France, qui estime que c’est un moyen de communication horizontal, qui donne la parole à ceux qui ne l’ont pas traditionnellement. La preuve en est, les podcasts les plus écoutés sont les féministes tels que « La poudre ».

Club house : réseau social hyper sélectif

Et les réseaux sociaux, misent-ils sur la voix ? Pas vraiment à en croire l’auteur de la conférence. Ou plutôt pas encore. « Facebook et Twitter sont basés sur l’écrit, Instagram sur l’image, TikTok sur la vidéo. » En mars 2020, une nouvelle application audio américaine est venue s’imposer dans le champ des réseaux sociaux. Club House est une application disponible seulement sur iPhone, et sur parrainage. Le principe est simple : des chat rooms numériques sont créées sur un thème, les inscrits se retrouvent en ligne pour échanger sur ce sujet donné. L’appli qui comptait seulement 1 500 abonnés en mai 2020 revendique aujourd’hui 8 millions d’abonnés en France. Mais pour Mathieu Gallet, le soufflé est retombé : sans vrai modèle économique, trop sélectif et potentiellement dangereux, « Club House a aspiré l’intégralité de mon carnet d’adresses », a-t-il regretté. La question demeure : « La prochaine étape de cette révolution est qui va créer le réseau social basé sur l’audio et comment le monétiser ? ». Ainsi, la voix a de l’avenir, mais il y a des enjeux de maîtrise de ces problématiques de souveraineté qu’il ne faut pas perdre de vue. Et ce sont ces enjeux sur lesquels sont revenus les autres participants à ce colloque.

 

François Xavier Langlais

François Xavier Langlais © Atelier Gallien / Echos Judicaires Girondins

Les enjeux juridiques

Ainsi Marc Gardette, directeur technique de Microsoft France, a montré comment le numérique donne de nouveaux pouvoirs à la voix par sa capacité de traiter l’information de manière utile, notamment au sein de l’entreprise, prenant pour exemple les annonces de la SNCF, les commandes drive du Mc Donald ou encore les centrales d’appel. Le directeur de Microsoft a particulièrement intéressé l’assistance avec « Presenter Coach » un coach vocal développé sur PowerPoint qui analyse une présentation à l’oral (élocution, répétitions, tics de langage…) et permet ainsi une meilleure maîtrise de l’oral.

L’avocat du Barreau de Bordeaux François Xavier Langlais a, quant à lui, abordé la question de la protection juridique de la voix (qui est à la croisée de plusieurs droits) avant de s’attaquer aux enjeux juridiques liés à l’utilisation des assistants vocaux. Et qui de mieux pour clôturer ce colloque que les deux vainqueurs du concours d’éloquence de la Conférence de Bordeaux : Grégoire Mouly et Félix Molteni qui ont embrasé l’assistance avec leur improvisation hilarante sur ces deux journées. Visiblement émue, l’ancienne Bâtonnière Anne Cadiot-Feidt et présidente pour la dernière année d’Eda Aliénor a annoncé le thème de l’année 2022 : la francophonie !

La base du retour de la voix est liée aux nouvelles technologies