Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Bordeaux jeux vidéo : Shiro Games, la reconnaissance mondiale

Shiro Games, studio indépendant de création de jeux vidéo bordelais, dont les titres ont obtenu une reconnaissance mondiale, a publié son premier jeu sous licence, Dune : Spice Wars, et vient de lancer son propre label d’édition, Shiro Unlimited. Retour sur l’histoire d’une entreprise qui double son chiffre d’affaires chaque année.

Sébastien Vidal, Nicolas Cannasse, Shiro, jeux vidéos, bordeaux

Sébastien Vidal et Nicolas Cannasse, cofondateurs de Shiro © Atelier Gallien - Echos Judiciaires Girondins

Shiro Games est le troisième studio de jeux vidéo bordelais en taille et il est à l’image de ses créateurs : il a du caractère. Fondé en 2012 par Nicolas Cannasse, qui le préside, et Sébastien Vidal, son directeur général issu du secteur de l’édition de jeux vidéo, il affiche déjà au compteur 6 opus. « En général, le développement d’un jeu nous prend environ 2 ans et nous coûte plusieurs millions d’euros, en développement et en marketing », rappelle Nicolas Cannasse. Parmi ses titres, 5 ont été des succès planétaires. Il faut dire que le président de Shiro, passionné de jeux vidéo qui a commencé à coder à l’âge de 10 ans, a toujours eu une idée précise de ce qu’il voulait faire. Bien avant l’obtention de ses diplômes d’ingénieur en informatique à l’Enseirb et de management à Kedge (BEM), à seulement 19 ans, il cofonde à Bordeaux son premier studio de développement indépendant, Motion Twin, qui existe toujours aujourd’hui. C’est désormais à la tête d’une entreprise qui participe au rayonnement du territoire dans le secteur du jeu vidéo que le chef d’entreprise de 42 ans partage sa vision et distille ses goûts.

Le développement d’un jeu prend environ 2 ans et nous coûte plusieurs millions d’euros, en développement et en marketing

EXPOSITION AU CENTRE POMPIDOU

Tout d’abord avec un premier opus sorti dès 2013 et vendu à 1,5 million d’exemplaires : Evoland. Un jeu vidéo de rôle très original, qui traduit le goût de son créateu pour le secteur. « Evoland permet de revivre l’histoire du jeu vidéo, en s’inspirant de grands classiques tels que Zelda ou Final Fantasy. Il commence en noir et blanc et en 2D, et le joueur débloque au fur et à mesure des fonctionnalités de déplacement, des règles du jeu, la sauvegarde, la couleur ou la musique… retraçant l’évolution technologique du secteur », décrit Nicolas Cannasse. Une expérience de jeu d’environ 5 heures pour Evoland 1, et de 25 heures pour Evoland 2 (sorti en 2015), qui a même fait l’objet d’une exposition au Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, à Paris, en 2013. Également fan de jeu de stratégie et de conquête, Nicolas Cannasse imagine en 2017 Northgard, dans lequel le joueur contrôle et fait grandir un clan viking. Une fois encore, le succès est au rendez-vous, avec plus 2,5 millions d’exemplaires vendus et une reconnaissance du studio indépendant au niveau mondial.

Les contenus supplémentaires téléchargeables nous permettent de faire perdurer les titres dans le temps, en proposant de nouvelles expériences de jeu

Sébastien Vidal, Nicolas Cannasse, Shiro, jeux vidéos, bordeaux

Les équipes de Shiro sont installées dans un ancien chai © Atelier Gallien – Echos Judiciaires Girondins

 

UN CODE MAISON

C’est à partir de Northgard que Shiro, qui ne produit que des jeux premiums vendus au minimum 30 euros, et développés en premier lieu sur PC – plateforme de prédilection de Nicolas Cannasse -, a commencé à proposer des DLC (DownLable Contents) : des contenus supplémentaires téléchargeables généralement vendus un peu moins de 5 euros, et permettant « de faire perdurer les titres dans le temps, en proposant de nouvelles expériences de jeu », précise le président de Shiro. Ce dernier imprime sa marque jusque dans le code utilisé par le studio : HAXE, un métalangage de programmation open source qu’il a lui-même créé. « C’est notre outil de développement pour l’ensemble de nos jeux. Il nous permet d’avoir un seul code pour toutes les plateformes PC, consoles (Xbox 360, Nintendo Switch, Playstation) ou version mobile. Cela nous apporte aussi un contrôle total sur le code et une grande flexibilité de développement », assure-t-il.

COMMUNAUTÉ DE JOUEURS IMPLIQUÉE

Les deux jeux les plus récents de Shiro, sortis sur la plateforme PC Steam à seulement quelques mois d’intervalle, ont eux aussi rencontré un important succès, se classant dans le top mondial des ventes pendant plusieurs jours.

Nous sortons les jeux en « early access », ce qui permet aux joueurs de les découvrir sans qu’ils soient complètement finis, puis de les ajuster et de les améliorer avec la communauté

Proposés en « early access », ils sont mis à disposition en version anticipée non finalisée, « ce qui permet aux joueurs de découvrir le jeu sans qu’il soit complètement fini, puis de l’ajuster et de l’améliorer avec la communauté pendant une année, en ajoutant des fonctionnalités avant la sortie de la version définitive », explique Nicolas Cannasse. Ainsi, Wartales, sorti le 1er décembre 2021 et déjà vendu à 100 000 exemplaires, est un jeu de rôle inspiré du Moyen-Âge avec « une pointe de fantastique » dans lequel il faut gérer une bande de mercenaires évoluant dans un monde ouvert, « en faisant des choix moraux complexes, qui permettent de faire grandir son groupe et de trouver sa place dans le vaste monde », décrit-il.

 

NICOLAS CANNASSE EN 3 ENTREPRISES

Kalisto (1999) : le dirigeant a effectué un stage chez Kalisto, entreprise bordelaise pionnière du jeux vidéo fondée par Nicolas Gaume

Motion Twin (2001-2012) : premier studio de développement de jeux vidéo indépendant cofondé par Nicolas Cannasse à seulement 19 ans, toujours en activité

Shiro Games (depuis 2012) : troisième studio bordelais derrière Ubisoft Bordeaux et Asobo Studio

 

LICENCE DUNE

Et surtout Dune : Spice Wars, sorti le 26 avril 2022, et qui a dépassé les 150 000 ventes en 3 semaines. « En général, notre modèle n’est pas de faire des jeux à licence car elles imposent des contraintes, notamment graphiques », admet Nicolas Cannasse. Mais son histoire avec le roman de Frank Herbert et ses dérivés ne date pas d’aujourd’hui.

« Nous sommes fans de la licence Dune, dont les premiers jeux ont lancé le genre du RTS (jeu de stratégie en temps réel, NDLR). J’y ai passé moi-même des dizaines et des dizaines d’heures », confie-t-il.

C’est pourquoi le studio a profité de la relance de la licence par Legendary Studio, avec notamment la sortie en 2021 du nouveau film Dune, réalisé par Denis Villeneuve, pour proposer un jeu éponyme, en partenariat avec Legendary Studio et l’éditeur Funcom.

« Nous avons travaillé selon notre modèle habituel : nous avons financé, créé et développé le jeu en gardant notre méthodologie de production, et Funcom s’est occupé de la partie marketing », précise le président de Shiro. Le « modèle habituel » du studio pour l’ensemble de ses jeux repose en effet sur une intégration complète de la chaîne, allant de la création jusqu’à l’édition, à l’exclusion de la partie plateforme (distribution, paiement et gestion des comptes des joueurs).

Dune : Spice Wars, sorti le 26 avril 2022, a dépassé les 150 000 ventes en 3 semaines

DANS L’ADN DE SHIRO

Shiro a d’ailleurs créé son propre label d’édition, Shiro Unlimited, s’ouvrant fin 2021 à l’édition de jeux pour d’autres studios. Là aussi, « nous faisons une sélection qui nous parle et qui correspond à notre ADN », insiste Nicolas Cannasse, dont la spécificité en tant qu’éditeur est de pouvoir donner des conseils de studio à studio, en game design (règles du jeu), direction artistique ou développement. Deux opus ont déjà été signés : un jeu de management/ stratégie développé par un studio espagnol visant à créer une base sur une autre planète en y collectant des ressources, « qui se rapproche des types de jeux que l’on fait chez Shiro ». Et Decarnation, un jeu d’horreur narratif en « pixel art », mêlant rêve, réalité et horreur. « Nous avons particulièrement aimé l’originalité du jeu et ses inspirations, l’univers rappelant celui de David Lynch, dont je suis un grand fan, tout comme le créateur du jeu », confesse le dirigeant. Dans tous les cas, c’est bien le concept du jeu et l’équipe qui le porte qui dicteront les choix de Shiro. « Nous sélectionnons des jeux qui nous plaisent car on saura comment les présenter et comment les vendre. On ne fera croître cette activité qu’en fonction des jeux qui nous correspondront », insiste-t-il. Et cela sans contrainte, puisque le studio en fort développement double déjà son chiffre d’affaires chaque année.

FORTE CROISSANCE

Pour accompagner cette forte croissance, qui devrait encore se poursuivre grâce au jeu Dune : Spice Wars, Shiro Games va devoir continuer la structuration de ses équipes. D’ici la fin de l’année 2022, le studio espère ainsi passer de 4 équipes et une cinquantaine de personnes à 6 équipes, dont 5 dédiées au développement, avec une vingtaine de recrutements en cours (autant qu’en 2021). « Ce sera un vrai challenge. Les recrutements sont difficiles, car on est un petit studio avec des équipes très soudées où chacun a un rôle important. C’est pourquoi nous recherchons des gens avec des capacités techniques mais aussi humaines. Cela prend du temps, mais on finit toujours par trouver la bonne personne », se rassure le président du studio. C’est aussi pour cette raison que Shiro, qui signifie « château » et « blanc » en japonais, puisque ses créateurs s’imaginaient à l’origine s’installer dans un petit château au cœur du vignoble bordelais, devrait finalement rester à Bordeaux.

« Pour recruter des développeurs, c’est important aujourd’hui d’être en centre-ville et accessible par les transports en commun », note Nicolas Cannasse. À défaut d’un château, c’est dans un ancien chai réaménagé quai des Chartrons qu’ont choisi d’emménager en février les fondateurs du studio, qui réfléchissent déjà à leurs prochains projets, dont un nouveau jeu envisagé pour 2024.

 

SHIRO GAMES EN 6 JEUX

2013 : Evoland (1,5 million de ventes et une exposition à Beaubourg)

2015 : Evoland 2

2017 : Northgard (2,5 millions de ventes)

2020 : Darksburg

2021 : Wartales (100 000 ventes en un mois)

2022 : Dune : Spice Wars (150 000 ventes en 3 semaines)