Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

GT Logistics veut s’inscrire dans la continuité

BASSENS - L’entreprise prestataire de solutions logistiques GT Logistics regarde vers l’avenir après le décès d’Éric Sarrat. Aux commandes : Frédéric Ruppli à la présidence et Jérôme Gasquet à la direction générale. Avec les équipes, ils préparent la feuille de route CAP2030.

Frédéric Ruppli et Jérôme Gasquet, qui ont pris la présidence et la direction générale de GT Logistics, se sont donné pour mission que la famille Sarrat conserve des prérogatives au capital et une présence au comité stratégique, si elle le souhaite. © EJG

Spécialiste de l’externalisation de prestations logistiques sur les sites industriels, GT Logistics prépare la suite après le décès de son emblématique dirigeant, Éric Sarrat, en mars dernier. Ce sont Frédéric Ruppli, entré au comité stratégique de l’entreprise en 2007, et Jérôme Gasquet, manager de transition spécialiste du « facility management » qui avait occupé le rôle de DG en 2020, qui auront la tâche de garantir la pérennité de GT Logistics, aux postes de président et de directeur général.

« L’entreprise devra être autonome sans Éric. Nous allons nous nourrir de l’énergie qu’il a laissée pour nous inscrire dans cet héritage familial. GT Logistics a l’opportunité de franchir de nouveaux paliers en s’appuyant sur ses piliers : son capital humain et sa projection sur le long terme », assurait Frédéric Ruppli lors d’un déjeuner organisé pour la presse le 14 mai. « Nous devons pour cela travailler à l’émancipation du comité de direction, qui doit sortir de l’opérationnel pour aller vers la dimension stratégique », ajoute Jérôme Gasquet. Il occupera le rôle de DG jusqu’en 2025 et travaille déjà avec Frédéric Ruppli (qui lui s’est engagé dans la durée) à rechercher son successeur.

Spécialiste de l'externalisation des prestations logistiques, GT Logistics travaille notamment pour le secteur de la distribution. © GT Logistics

Spécialiste de l’externalisation des prestations logistiques, GT Logistics travaille notamment pour le secteur de la distribution. © GT Logistics

 

Feuille de route CAP2030

Passée de 350 employés en 2007 à 1 400 aujourd’hui, pour un chiffre d’affaires de 107 millions d’euros en 2023 (+7 % sur un an), GT Logistics prépare ainsi sa nouvelle feuille de route CAP2030. « Nous avons fait le choix de participer à la Convention des entreprises pour le climat (CEC). Ce travail très engageant aura un impact certain sur notre stratégie », explique Jérôme Gasquet, qui en présentera les contours en juin.

GT Logistics va aussi renforcer sa direction de l’excellence opérationnelle et travailler à sa spécialisation, notamment dans l’aérospatial-défense. « Nous voulons également nous développer sur le secteur de l’énergie », précise Frédéric Ruppli, qui vient de signer un contrat d’envergure avec TotalEnergies. « Notre plus gros challenge pour les années à venir est le maillage territorial et la suppression des silos, pour mieux accompagner nos clients. Avec la CEC, nous devons également nous interroger sur la politique de croissance continue portée jusqu’ici », prévient Jérôme Gasquet. « Le tout dans le respect des valeurs familiales. Pour Éric, c’était plus important que tout », conclut Frédéric Ruppli.

 

GT Logistics en chiffres

Date de création : 2001

Salariés : 1 400

CA 2023 : 107 millions d’euros

Sites d’implantation : 48

Clients depuis plus de 8 ans : 26