Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

L’aéroport de Bordeaux-Mérignac fait peau neuve

Dans le cadre de la rénovation de l’aéroport de Bordeaux, Simon Dreschel, son directeur, a présenté le projet du bâtiment central qui va relier les halls A et B. Le chantier devrait débuter début 2026 pour être livré courant 2028 pour un budget de 70 millions d'euros.

aéroport Bordeaux-Mérignac

Aéroport de Bordeaux-Mérignac, un espace commerces de 3 000 m2 va être créé. © Enia Architectes

« Les halls A et B qui étaient jusqu’à présent juxtaposés vont maintenant être articulés », a expliqué Simon Pallubicki, architecte associé de l’agence Enia qui a conçu le projet, en collaboration avec le bureau d’études Ingerop. Un bâtiment central de 5 000 m2 va en effet être construit pour relier les deux halls. Les voyageurs continueront de s’enregistrer en hall A ou B, mais emprunteront ensuite cette infrastructure commune avant de rejoindre les salles d’embarquement. Les zones de stationnement des avions restent, elles, inchangées.

Fluidifier la circulation des passagers

Ce projet permettra une meilleure fluidité des circuits avec des files plus performantes, un nouveau matériel rayon X qui permettra de ne plus sortir les liquides et l’électronique. La zone d’attente Place centrale sera élargie et mieux équipée. Enfin, une zone de commerce, un duty-free traversant de 3 000 m2, va être créée, ainsi que quatre bars restaurants pour accueillir les voyageurs en attente.

Certifié HQE bâtiment durable, le lieu présentera une meilleure maîtrise de la lumière et de la chaleur, une toiture équipée de panneaux solaires, la récupération des eaux usées pour les toilettes et le ménage et enfin un réemploi de matériaux de construction.

70 millions d’euros

Actuellement en phase d’étude, les travaux devraient débuter en janvier 2026, avec une mise en service partielle jusqu’à la livraison finale mi-2028. L’aéroport restera ouvert durant toute la durée des travaux. L’investissement total de la rénovation des bâtiments de l’aéroport est de 130 millions, dont 70 millions pour ce seul bâtiment central. Les bureaux du personnel vont également être refaits et intégrés à l’intérieur.

« On garde ainsi un aéroport à taille humaine, fonctionnel, tout en conservant notre identité locale. Nous voulons offrir une expérience aux passagers », a estimé Simon Dreschel, président du directoire SA Aéroport de Bordeaux-Mérignac, précisant que la société aéroportuaire, qui génère 90 millions d’euros de recettes annuelles, porte seule ce projet financier de grande envergure.