Couverture du journal du 22/10/2021 Consulter le journal

[ Le Porge ] Atterrissement d’un nouveau câble sous-marin pour Orange

Orange a procédé le weekend dernier à l’atterrissement du système du câble sous-marin de télécommunications « AMITIE » sur une plage de la commune du Porge.

ORANGE Câble Amitié au Porge

© D.R.

Après 2 premières tentatives avortées en raison de conditions météorologiques très défavorables, la météo plus clémente a permis l’atterrage du câble en utilisant un procédé technique innovant et permettant le respect de l’environnement (forage horizontal dirigé). Un challenge technologique de taille, mené à bien ce jour par les équipes de déploiement.

D’une longueur totale de 6 800 km, ce câble de nouvelle génération, dont Orange est partenaire, assurera une connexion entre l’État du Massachusetts (Etats-Unis), Le Porge (France) et Bude (Angleterre). La mise en service est prévue début 2022. « Dans le contexte de concurrence internationale et de l’arrivée de ces nouvelles générations de câbles sous-marins plus efficaces, et compte tenu des enjeux stratégiques et de la souveraineté nationale liée aux câbles sous-marins, Orange doit continuer d’être un acteur majeur du marché mondial et de développer ses infrastructures pour connecter la France à d’autres continents », a déclaré Jean-Luc Vuillemin, directeur Services et Réseaux Internationaux chez Orange. Orange bénéficiera de deux paires de fibres optiques sur ce nouveau système, offrant une capacité pouvant aller jusqu’à 23Tbp/s chacune. L’opérateur français fournira les liens terrestres pour ce système, au départ de cette station vers Bordeaux, puis Paris et Lyon et connectera le reste de l’Europe grâce à un réseau terrestre à la pointe de la technologie optique. L’Océan Atlantique est l’une des routes sous-marines les plus fréquentées en termes de connectivité. En moyenne, le trafic entre l’Europe et l’Amérique du Nord double tous les deux ans et cette destination a connu une hausse de trafic inédite pendant les périodes de confinement liées à la crise COVID.