Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

Un nouveau campus aux dimensions d’Ynov

Le groupe privé d’enseignement supérieur, spécialisé dans la formation aux métiers digitaux, effectuera sa rentrée bordelaise 2023 dans un campus flambant neuf. Ses infrastructures doivent répondre aux besoins d’une pédagogie professionnalisante et au lancement du concept de campus virtuel « Ynov Connect ». Les explications de Yannick Nay et Géraldine Rabier, directeur et vice-directrice d’Ynov Bordeaux.

Ynov

© Ynov

« Dans notre vision, il faut un lieu et des outils spécifiques pour créer une pédagogie adaptée et un contexte favorisant pour les élèves », lance Yannick Nay, directeur d’Ynov Bordeaux. Créé par des entrepreneurs associés autour de Lionel Desage et de Karine Brignaud, le groupe d’enseignement supérieur privé Ynov est né à Bordeaux en 2011 avec le rachat d’écoles telles que l’Estei, fondée en 1938. Présent dans 10 grandes villes françaises où sont formés 10 000 étudiants chaque année, le groupe dont le siège social se trouve à Mérignac construit au cœur de la Métropole un nouveau campus qui ouvrira ses portes à la rentrée 2023.

UN CAMPUS À RAVEZIES

Réparti sur 4 500 m2 place Ravezies, du côté du Bouscat, le campus Ynov Bordeaux pourra accueillir jusqu’à 2 500 étudiants. À l’étroit sur son site actuel du quai des Chartrons, il accueille aujourd’hui un peu moins de 2 000 étudiants. Ce nouveau lieu disposera de 26 salles, de plateaux techniques, de studios vidéo et son, de salles 3D équipées de puissants ordinateurs fixes, mais aussi d’une salle polyvalente avec des gradins retractables, d’un vaste espace collaboratif ouvert de 500 m2 modulables, ainsi que 350 m2 de terrasses.

 Ynov se positionne sur les métiers techniques et en tension, au service des entreprises et du territoire

NAY Yannick ©DR

En somme, tous les outils pour répondre aux besoins des formations techniques et créatives d’Ynov, « dont le fil rouge est l’informatique », précise Géraldine Rabier, vice-directrice d’Ynov Bordeaux en charge des projets pédagogiques. Avec 9 filières, informatique, marketing et communication digitale, technology & business, création et design, 3D et animation et jeux vidéo, audiovisuel, illustration, architecture d’intérieur et sound & music production (à partir de septembre 2023), Ynov propose 21 bachelors et 28 mastères enregistrés au Répertoire national des certifications professionnelles. L’école « se positionne sur les métiers techniques et en tension, au service des entreprises et du territoire. Tout cela au bénéfice des étudiants, qui sont en moyenne à 85 % en emploi dès la sortie de l’école, toutes filières confondues », affirme-t-elle.

EN MODE PROJET

Dispensés par des intervenants professionnels dont les cours font l’objet d’évaluations régulières, les enseignements pluridisciplinaires et durables (« sustainable by design ») proposés par Ynov reposent sur une « méthode pédagogique innovante et agile qui consiste à mettre les étudiants immédiatement en mode projet. Ils sont ainsi responsables de leur formation et de leurs apprentissages et développent leurs soft skills en même temps que leurs compétences techniques », assure Yannick Nay. Dès le premier mois de leur première année, les élèves participent aux « Ymmersions » qui consistent à monter un projet de groupe soutenu devant un jury à la fin de ce premier mois. Chaque mercredi, ils prennent part aux « Ydays », pour travailler ensemble (tous niveaux et filières confondus) sur des projets mentorés par des étudiants en contrat d’apprentissage dans la « Mentors Academy » d’Ynov. Dans ce cadre, ils peuvent postuler aux laboratoires techniques de l’école, sur la cybersécurité notamment, ou à des concours de défis techniques nationaux de type CTF (« Capture the Flag »). « Notre nouveau campus est conçu pour travailler en mode projet par groupes de 4, 6 ou 12 personnes. Il va également nous permettre d’organiser des animations pouvant accueillir jusqu’à 400 personnes », précise Yannick Nay. Mais aussi de proposer le « nouveau concept pédagogique Ynov Connect, un campus virtuel où l’on peut assister aux cours en direct, en présentiel ou à distance », annonce le directeur d’Ynov Bordeaux, qui souhaite ainsi atteindre le maximum d’étudiants, tout en leur permettant de rester dans les territoires.

Géraldine Rabier ©DR

INDUSTRIE 4.0 ET CYBERSÉCURITÉ

Irriguer le terrain avec des talents répondant aux pénuries et aux spécificités industrielles locales est une des priorités d’Ynov. À Bordeaux, le groupe propose ainsi une filière robotique/mécatronique spécialisée dans les systèmes embarqués ; mais aussi une filière « tech & business », qui cible à la sortie les postes transversaux de product owner et product manager, très en tension sur le territoire. Ou encore une filière 3D temps réel, formant les futurs salariés de l’industrie 4.0, des industries créatives (jeux vidéo, animation…) ou de la santé.

Notre nouveau concept pédagogique Ynov Connect est un campus virtuel où l’on peut assister aux cours en direct, en présentiel ou à distance

Première école de cybersécurité en France en volume d’étudiants, La pédagogie Ynov repose sur les concepts de la méthodologie de projet agile avec 400 diplômés en moyenne chaque année, Ynov propose à Bordeaux et Paris des parcours agréés par l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (Anssi). L’école conçoit ses programmes en partant des métiers ciblés et des compétences techniques associées. Elle s’appuie pour les définir sur des comités scientifiques régionaux et nationaux composés d’entreprises partenaires et d’experts qui pourront également se réunir dans son nouveau campus.

15 000 étudiants en 2026

Sur le territoire, l’école a même créé 4 masters spécialisés proposant « des parcours spécifiques pour répondre aux besoins de CGI, de La Banque Postale ou de Cheops Technology, où les étudiants sont en apprentissage », détaille le directeur d’Ynov Bordeaux, dont 93 % des masters se font en contrat d’apprentissage. « Nous construisons une pédagogie professionnalisante, dispensée avec les codes du monde professionnel, par des professionnels », résume Yannick Nay. Associant systématiquement un projet immobilier à chaque implantation dans une ville, Ynov prévoit de s’installer à l’horizon 2026 dans 3 nouvelles villes de taille moyenne, pour former chaque année 15 000 étudiants.

YNOV EN CHIFFRES

Création : 2011

Implantations : 10 villes (Bordeaux, Paris, Toulouse, Lyon, Nantes, Aix, Nice, Lille, Montpellier, Rennes)

Étudiants formés chaque année : 10 000 Étudiants à Bordeaux : environ 2 000 Salariés à Bordeaux : environ 60

Intervenants professionnels à Bordeaux : environ 250 Objectifs 2026 : 3 nouveaux campus / 15 000 étudiants en France

UN MODE DE SÉLECTION PROFESSIONNEL

Tout comme le fonctionnement et la pédagogie d’Ynov, la sélection des élèves se fait elle aussi selon les règles du monde professionnel. Issus de toutes les filières, techniques, professionnelles mais aussi générales, les élèves Ynov sont sélectionnés sur entretien, pour vérifier leur motivation, puis ils passent des tests professionnels sur des plateformes. « Cela nous permet de connaître leurs points forts (leurs moteurs, leurs valeurs), mais aussi les axes à améliorer », détaille Yannick Nay, directeur d’Ynov Bordeaux. « Nous leur présentons également notre fonctionnement, pour qu’ils adhèrent pleinement au projet. » La notion d’apprentissage faisant notamment partie intégrante des formations Ynov.

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Je publie mon annonce légale