Couverture du journal du 20/11/2020 Consulter le journal

75e AG des Experts-Comptables

L’Ordre des Experts-Comptables d’Aquitaine a tenu sa traditionnelle assemblée générale le 6 novembre sous forme digitale.

L’Ordre des Experts-Comptables d’Aquitaine

L'Institut Sofos a présenté un atelier en visioconférence © D. R.

Le président Alexandre Salas-Gordo a regretté que la profession n’ait ni « été reconnue à son juste niveau pour ce qu’elle a fait pendant cette crise » ni consultée sur le contenu et les modalités de la mise en œuvre des dispositifs adoptés. Il a déploré la pratique du « aladerniereminute.com » des dirigeants politiques qui publient des textes de loi à 21 h pour application le lendemain à 8 h. « À quand un guichet unique géré avec les experts-comptables », s’est-il interrogé. Trois secteurs d’activité ont retenu l’attention dans l’état des lieux réalisé à la demande des experts-comptables sur les 9 premiers mois de l’année par rapport à la même période de l’an dernier.

L’artisanat alimentaire, qui enregistre dans la région une baisse de 9 % au 2e trimestre et 1,5 % au 3e trimestre, semble avoir fait preuve de résilience ; jugé essentiel, il n’a pas été concerné par le premier confinement. Le BTP-maçonnerie a connu une baisse de 11,5 % au niveau national. Le secteur le plus touché, sans surprise est celui des cafés, hôtels, restaurants avec une chute d’activité de 39,8 % en Nouvelle-Aquitaine (- 47,5 % au niveau national). Curieusement, le nombre des procédures de défaillance est en forte baisse, allant jusqu’à – 52,4 % pour les redressements judiciaires, résultat que semble, pour le moment, expliquer les mesures prises par le gouvernement (PGE). Plusieurs signaux alertent, toutefois, notamment la proportion croissante de liquidations directes.

En complément de cette AG digitale, l’Institut Sofos a présenté un atelier en visioconférence sur « le rôle de l’expert-comptable dans la relance de l’économie », disponible en replay sur www.oec-aquitaine.fr