Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Autocars Gérardin : une affaire de famille

PINEUILH – Fondée en 1959, à la lisière de la Gironde et de la Dordogne, l'entreprise Autocars Gérardin a connu une croissance significative sous la direction de la famille Duclaud depuis 1999. Une dynamique que la nouvelle génération, qui reprend progressivement les rênes de l’entreprise, entend bien faire perdurer.

Autocars Gérardin, Setra

La flotte des Autocars Gérardin est composée de véhicules de la marques Setra. © Autocars Gérardin

Les autocars, Tony et Léa Duclaud sont tombés dedans quand ils étaient petits. « Nos parents travaillaient beaucoup, on était tout le temps dans les ateliers ou dans les cars avec eux », se remémorent les jeunes dirigeants de l’entreprise fondée en 1959, à Pineuilh, par Roger Gérardin et reprise en 1999 par Marielle et Bruno Duclaud, alors salariés de la structure.

Une nouvelle génération au volant

Depuis 2022, leurs enfants, Tony (34 ans) et Léa (28 ans) reprennent le volant de la PME spécialisée dans le transport en autocar. Conseillés par l’entreprise d’expertise-comptable @com, ils ont commencé par racheter la moitié des parts de leurs parents. Avec un objectif en tête : maintenir l’entreprise dans sa trajectoire !

Et le défi est de taille. De 17 véhicules et 10 salariés en 1999, l’entreprise a changé d’échelle et compte aujourd’hui plus de 120 véhicules pour autant de salariés et un solide chiffre d’affaires, d’environ 8,7 millions d’euros en 2023. « Notre objectif est de faire perdurer le travail de nos parents et de continuer à développer l’entreprise », insistent-ils. Avec un repère pour guider leur stratégie : « une gestion de bon père de famille », appuie Léa Duclaud, directrice générale.

Deux croissances externes

Si l’entreprise a connu une telle croissance, c’est notamment parce qu’elle a ajouté des cordes à son arc (et des zones géographiques à son périmètre d’activités) à la faveur de deux croissances externes. En 2006, les Duclaud décident de racheter leur concurrent Car Évasion, puis en 2011 Transports Casteran (renommé Autocars Casteran), tous deux situés dans le Lot-et-Garonne. Ces deux entreprises proposent principalement du transport scolaire, pour des clubs sportifs et une activité, plus marginale de tourisme.

Autocars Gérardin, Setra

Marielle et Bruno DUCLAUD, entourés de leurs enfants Tony et Léa, respectivement président et directrice générale des Autocars Gérardin. © Autocars Gérardin

La locomotive de l’activité familiale demeure la société Autocars Gérardin, qui représente environ 60 % du chiffre d’affaires total. « Pour Gérardin, nous sommes positionnés plutôt sur du haut de gamme, avec une flotte de véhicules Setra (constructeur allemand d’autocars et autobus, n.d.l.r.), détaille Tony Duclaud. On fait du réceptif, des wine tours, on propose aussi des séjours dans tous les pays européens frontaliers via notre agence de voyages Vac’Dor. » Une douzaine de conducteurs est employée à temps plein pour faire rouler la flotte grise et bleue de l’entreprise.

Le verdissement de la flotte

Récemment, les Autocars Gérardin ont renouvelé des appels d’offres en Gironde pour le transport scolaire. « Cela ne s’est pas trop mal passé puisque nous sommes en croissance sur le marché bordelais », glisse le président de l’entreprise. Pour décrocher ces appels d’offres, l’entreprise a dû convertir au biocarburant une partie de sa flotte pour le circuit scolaire.

Nous sommes en croissance sur le marché bordelais

Autocars Gérardin, Setra

La flotte des Autocars Gérardin est composée de véhicules de la marques Setra. © Autocars Gérardin

Un pari que les deux dirigeants devront relever, de nouveau, dans un an en Dordogne et en Lot-et-Garonne car des appels d’offres approchent. « Sur ces départements, compte tenu de l’âge des véhicules, nous serons obligés de renouveler environ 80 % du parc. Pour le ramassage scolaire, les véhicules sont limités en nombre d’années », estime Tony Duclaud. « En 2015, pour le même appel d’offres, nous avions dû acheter 60 véhicules, cela représentait un investissement de 10 millions d’euros. »

Pour faire fructifier l’entreprise familiale, Léa et Tony Duclaud ne s’interdisent pas de réitérer l’expérience de la croissance externe. « Notre objectif est de stabiliser l’existant. Pour autant s’il y a une opportunité de croissance externe, sur les territoires sur lesquels on est déjà présents, on le fera mais pas à n’importe quel prix », s’accordent-ils.

Autocars Gérardin en chiffres

120 véhicules

120 salariés

5 dépôts : deux situés en Gironde à Pineuilh et Martillac, et trois en Lot-et-Garonne à Fumel, Feugarolles et Nérac.

8,7 millions d’euros de chiffre d’affaires