Couverture du journal du 01/03/2024 Le magazine de la semaine

Bordeaux – Divins Ateliers de Bacchus

Créés en 2010 à Bordeaux, Les Ateliers de Bacchus proposent des animations culturelles et œnologiques sur-mesure. Depuis 2022, ils se concentrent sur les événements à destination des entreprises, dans des lieux emblématiques du territoire. Rencontre avec leur fondatrice Pauline Robin Champeil, œnologue passionnée.

Pauline Champeil, Ateliers de Bacchus, Bordeaux

Ateliers de Bacchus Pellenc Bordeaux © Vincent AGNES

Comment transmettre sa passion pour le vin ? Comment faire vivre un héritage familial qui suscite une vive émotion ? Et finalement, comment lutter contre le « Bordeaux bashing » qui sévit contre le vignoble depuis une dizaine d’années ? C’est pour répondre à l’ensemble de ces questions que Pauline Robin Champeil, œnologue à Bordeaux depuis 2006, a créé Les Ateliers de Bacchus en 2010. Tout d’abord sous la forme de clubs œnologiques, où experts comptables, notaires et chefs d’entreprises venaient apprendre à choisir les vins. Puis sous la forme d’événements et séminaires d’œnologie, à la demande de ces mêmes clients. « C’est de cette manière que nous avons commencé à faire du tourisme d’affaires », se souvient la dirigeante, qui concentre depuis 2022 son activité sur ces événements B2B. « Lorsqu’il a fallu relancer l’entreprise après la période Covid, j’ai dû faire des choix. J’ai également arrêté l’activité à Paris et Toulouse. »

LUDIQUE ET CONVIVIALE

Grâce à un réseau de freelances composé d’œnologues et de guides conférenciers construit au fil des années, Les Ateliers de Bacchus « créent des événements exclusifs avec du contenu original et méconnu, permettant de mettre en avant autant notre patrimoine viticole, historique, architectural que culturel… », précise Pauline Robin Champeil. Quiz autour des lieux qui accueillent les événements et du vin, dégustations à l’aveugle, olympiades, rallyes pédestres, casinos du vin, animations-repas… « Nous présentons les choses de façon ludique et conviviale, en tâchant d’être dans la discussion et l’émotion. » Faire le lien entre le vin et le patrimoine local est en effet l’objectif de l’œnologue, également membre de la Jurade de Saint-Émilion, « de la 12e génération à travailler dans le vin à Saint-Émilion », revendique-t-elle.

ANECDOTES CACHÉES

C’est d’ailleurs grâce à son grand-père saint-émillionnais, « pilier de cette histoire familiale », qu’elle découvre de nombreuses anecdotes cachées sur la Seconde Guerre mondiale à Bordeaux, à partir desquelles elle a imaginé un événement aux Bassins des Lumières, qui propose également un volet sur Dali et le vin, en lien avec la dernière exposition présentée. « En discutant avec de vieilles familles bordelaises, on apprend beaucoup de choses que j’ai envie de transmettre. Cela me donne beaucoup d’idées », se réjouit Pauline Robin Champeil, qui organise aussi des événements à La Cité du Vin ; et en prépare d’autres en lien avec le Palais de la Bourse de Bordeaux ; le vin et le bassin d’Arcachon ; ou encore autour de la Garonne, avec son partenaire Les Bateaux Bordelais.

CHOIX VERTUEUX

Pour parfaire sa démarche consistant à revaloriser l’image des vins de Bordeaux, la fondatrice des Ateliers de Bacchus a engagé une démarche RSE, accompagnée par l’Office de tourisme de Bordeaux. « Nous recyclons tout ce qui peut l’être dans nos bureaux du Bouscat. Et pour chaque prestation vendue, nous plantons un arbre avec l’association bordelaise Big Ensemble, qui aide à l’agroforesterie dans les propriétés viticoles. Enfin, nous allons travailler avec Le Chaînon Manquant pour faire des maraudes contre le gaspillage alimentaire », énumère Pauline Robin Champeil. « Une fois qu’on a commencé à être dans cette démarche vertueuse, on pense tout sous cet angle », remarque-t-elle. L’entrepreneuse-œnologue, qui conseille également des propriétés familiales, veut continuer de transmettre sa passion et de créer du lien. Elle devrait relancer d’ici septembre 2023 ses clubs œnologiques, à destination des Bordelais et des entreprises girondines, à l’heure de la pause déjeuner ou en after works, pour répondre à une demande qui ne s’est jamais tarie.

PAULINE ROBIN CHAMPEIL : PARCOURS

Œnologue depuis 2006, Pauline Robin Champeil est également diplômée d’un master de gestion de domaine viticole. Après avoir fait ses classes dans de prestigieux châteaux tels que Latour à Pauillac, Larrivet Haut-Brion à Pessac-Léognan, aux établissements Moueix à Libourne, chez Champagne Thiénot ou encore Opus One en Californie, elle « rentre au bercail sur les terres de ma famille de vignerons à Saint-Émilion et Pomerol ». Douzième génération à travailler dans le vin à Saint-Émilion, membre de la Jurade, elle conseille encore aujourd’hui plusieurs propriétés familiales sur la décision des vendanges, la vinification, les assemblages, la traçabilité, le contrôle interne, la gestion… « Tous les aspects du contrôle qualité », résume-t-elle. Également experte judiciaire près la Cour d’Appel de Bordeaux, elle crée les Ateliers de Bacchus en 2010. « J’avais envie de faire quelque chose de plus. De communiquer à mon tour cette passion, cet héritage familial qui s’est transmis de génération en génération », confie-t-elle.

Pauline Robin Champeil, oenologue et fondatrice des Ateliers de Bacchus © Artistes et associes

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Je publie mon annonce légale