Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Tribunal de commerce de Bordeaux : liquidations judiciaires en hausse

Après deux années perturbées par la crise sanitaire (avec notamment une séance qui s’était tenue à huis clos en 2022), le tribunal de commerce (TC) de Bordeaux a tenu son audience solennelle le 17 janvier en présentiel. Présidente de l’institution depuis plus d’un an, Caroline Ricou-Bourdin a d’emblée rendu hommage à son prédécesseur Jean-Marie Picot qui quitte le tribunal contraint par la limite d’âge.

Caroline Ricou-Bourdin, Tribunal de Commerce de Bordeaux

Caroline Ricou-Bourdin, présidente du Tribunal de Commerce de Bordeaux © Atelier Gallien - Echos Judiciaires Girondins

Dans un discours vibrant et efficace, la présidente a rappelé les temps forts de l’année 2022. Et parmi ceux-ci, la nouvelle hausse des procédures après une forte baisse en 2020 et une stabilisation en 2021.

Ainsi, en 2022, le TC aura connu une augmentation du nombre de liquidations judiciaires de 4 % (dont 21 % d’ouvertures de liquidations directes). En cause, une conjoncture perturbée avec des difficultés des entreprises à rembourser les PGE et d’autres difficultés face à l’inflation des coûts de l’énergie.

« Les nuages s’amoncellent de façon inquiétante dans le ciel de la vie économique », a déploré Caroline Ricou-Bourdin tout en rappelant la nécessité pour les dirigeants d’anticiper les difficultés et de venir au TC avant qu’il ne soit trop tard. Elle a enfin alerté sur la délicate mise en œuvre du Guichet Unique pour les formalités des entreprises. « Cette obligation de passer par l’INPI paraît compliquée », regrettant que cette nouvelle procédure ne délaisse l’aspect humain qui prévalait dans l’enregistrement des formalités. 58 juges consulaires composent le TC de Bordeaux en 2023.