Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Communication : Mêtis change de peau

BORDEAUX. Pour ses 20 ans, l’agence de communication digitale WSB fait sa mue. Elle devient l’agence de communication globale Mêtis, spécialiste de l’accompagnement des entreprises en transformation. Et intègre aux côtés de Philippe Bruno et Bruno Leconte une nouvelle associée, Margaux Caucheteux. Leur ambition : devenir l’agence de communication de référence sur le territoire.

agence de communication digitale WSB, Mêtis, Margaux COCHETEUX, Philippe BRUNO, Bruno LECONTE

Margaux COCHETEUX, Philippe BRUNO et Bruno LECONTE, directeurs associés de Mêtis (ex-WSB) © Louis Piquemil - Echos Judiciaires Girondins

Pour ses 20 ans, l’agence de communication bordelaise WSB a tout simplement décidé de « changer de peau ». Cofondée en 2003 par Philippe Bruno, elle souhaitait « retrouver une ambition en changeant d’image et d’identité. Nous nous appelons désormais Mêtis », annonce-t-il. Choisi en référence à « l’intelligence mêtis », terme de la mythologie grecque « qui décrit l’intelligence pratique permettant aux artisans d’améliorer leurs outils, de comprendre leur environnement pour gagner par la ruse sans être le plus fort », explique le directeur associé, ce nouveau nom fait également référence « au métissage, à l’hybridation, notre façon de travailler reposant sur la coconstruction », précise-t-il.

« Nous allions de solides bases théoriques et stratégiques, tout en étant agiles dans notre façon de procéder », complète Bruno Leconte, directeur conseil associé de Mêtis, qui a rejoint l’entreprise il y a une quinzaine d’années. « Nos clients, avec lesquels nous avons travaillé à ce changement de nom, ont estimé que le mélange de cultures évoqué nous correspondait, nous ressemblait », ajoute-t-il.

agence de communication digitale WSB, Mêtis, Margaux COCHETEUX, Philippe BRUNO, Bruno LECONTE

Dans les bureaux de l’agence de communication Mêtis (ex-WSB). © Louis Piquemil – Echos Judiciaires Girondins

Un contrat structurant

Créée d’abord sous la forme d’une agence web, sous le nom de Websiteburo, devenue WSB il y a une dizaine d’années, l’agence assume aujourd’hui le virage emprunté il y a 5 ans. « Nous nous sommes transformés en agence de communication avec tout un travail sur les enjeux de transformation numérique, porté à la faveur d’un contrat structurant signé avec la Région Nouvelle-Aquitaine. Il nous a amenés à accompagner une centaine de PME régionales employant 10 à 1 200 salariés dans la construction de leur plan d’action de transformation numérique », explique Philippe Bruno.

Un contrat avec la Région Nouvelle-Aquitaine nous a amenés à accompagner une centaine de PME régionales dans leur transformation numérique

Une démarche qui a permis à l’agence de s’ouvrir à l’ensemble des enjeux de communication et de transformation des entreprises. « Nous travaillons en amont avec les dirigeants sur leur modèle économique, leur proposition de valeur, leur raison d’être, leurs cibles, leur démarche RSE, etc. et créons avec eux une feuille de route de communication très stratégique à déployer sur plusieurs années. Le but étant que ce qu’on propose rapporte de la valeur aux clients, détaille le dirigeant. La transformation des entreprises est devenue indispensable aujourd’hui. Leur posture, leur communication, les valeurs qu’elles portent, la façon dont elles sont perçues, sur les réseaux sociaux notamment, est désormais essentielle », estime-t-il.

agence de communication digitale WSB, Mêtis, Margaux COCHETEUX, Philippe BRUNO, Bruno LECONTE

Mêtis a réalisé une campagne d’affichage pour l’AANA. © Mêtis

Expertises-clés

Comptant une quinzaine d’employés, « une équipe à taille humaine qui partage une certaine vision et qui n’a pas forcément vocation à grandir », note Bruno Leconte, Mêtis internalise l’ensemble des activités de communication à travers ses 4 pôles : stratégie ; positionnement et identité de marque ; digital/web (sites de marque ou sites e-commerce) ; et campagne médias (création et médiaplanning). « Nous nous concentrons sur ces 4 expertises-clés, mais nous pilotons et orchestrons l’ensemble de la chaîne de valeur en nous appuyant sur des partenaires (pour les relations presse ou l’événementiel, par exemple), sur la base de la feuille de route communication établie », précise le directeur conseil associé.

Arrivée il y a 4 ans chez Mêtis, Margaux Caucheteux, la spécialiste interne du médiaplanning, vient d’être à son tour nommée associée à l’occasion du renouveau de l’agence. « C’était la suite logique, cela s’est fait très naturellement après le départ du cofondateur, Jean-Christophe Mallet », confie-t-elle.

agence de communication digitale WSB, Mêtis, Margaux COCHETEUX, Philippe BRUNO, Bruno LECONTE

Making of de tournage pour une campagne destinée à Axione © Mêtis

Entreprises en transformation

Aujourd’hui tournée vers les entreprises en transformation, Mêtis compte parmi ses clients les parcs de stationnement de Bordeaux Métropole Metpark ; la marque de légumes D’Aucy ; l’Agence de l’alimentation de Nouvelle-Aquitaine (AANA) ; l’association interprofessionnelle régionale Interbio ; l’Union nationale des aveugles et déficients visuels (UNADEV), dont le siège se trouve à Bordeaux ; ou encore le spécialiste du déploiement d’infrastructures de télécommunications, Axione, que l’agence accompagne « sur tous les enjeux de transformation : stratégie commerciale, enjeux de marque employeur, essentiels vis-à-vis des clients et pour recruter. Nous avons créé pour eux environ 25 outils de communication différents en 18 mois. La communication est une bonne énergie sur le changement. Nous l’utilisons comme outil de la transformation et d’anticipation des besoins pour mobiliser en interne, convaincre les actionnaires en amont… », décrit Bruno Leconte.

Mêtis vient également de remporter un budget de 3 ans avec la chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) de Nouvelle-Aquitaine. « La CMA a réalisé récemment un pivot marchand, devenant une plateforme qui vend des services aux artisans. Nous allons l’accompagner sur sa stratégie de communication, la réalisation de plans de communication et le suivi de campagnes médias », énumère-t-il. « L’intelligence mêtis désignant l’intelligence des artisans, le fait que la CMA soit le premier client de Mêtis est un symbole plutôt bienvenu ! », s’amuse-t-il.

agence de communication digitale WSB, Mêtis, Margaux COCHETEUX, Philippe BRUNO, Bruno LECONTE

Dans les locaux de l’agence de communication Mêtis (ex-WSB) © Louis Piquemil – Echos Judiciaires Girondins

Tripler le chiffre d’affaires en trois ans

« On se transforme de la même manière qu’on aide nos clients à le faire », continue Philippe Bruno. L’agence a ainsi réalisé son pivot RSE en interne, à travers l’élaboration d’une feuille de route en 180 points. Une démarche qu’elle expose dans sa réponse aux appels d’offres « et cela fonctionne », assure Bruno Leconte. Résolue à « trouver un nouveau souffle », Mêtis a « l’ambition de devenir l’agence de communication de référence sur son territoire, nous voulons avoir un impact sur lui. Il nous manquait une marque, une certaine notoriété pour créer le désir », admet Philippe Bruno.

La communication reste un secteur d’activité fragile, nous devons rester humbles et prudents

Après une très belle année 2023, où son chiffre d’affaires a atteint 1,3 million d’euros, pour un résultat net de 150 000 euros, Mêtis affiche l’objectif de multiplier son chiffre d’affaires par trois d’ici trois ans. « Nous voulons travailler la qualité, avec quelques gros clients que l’on accompagne sur la durée, pas la quantité. Nos objectifs sont atteignables compte tenu du marché. Mais la communication reste un secteur d’activité fragile, nous devons rester humbles et prudents », concède Philippe Bruno. « Et accueillir les victoires aussi bien que les défaites », conclut Bruno Leconte.

agence de communication digitale WSB, Mêtis, Margaux COCHETEUX, Philippe BRUNO, Bruno LECONTE

L’industriel agroalimentaire D’Aucy fait partie des clients de Mêtis. © Mêtis

 

Mêtis en chiffres

Date de création : 2003

Changement de nom : 2024

Effectifs : 15

CA 2023 : 1,3 million d’euros