Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

E-commerce, l’irrésistible ascension

D’après la Fevad, qui regroupe les acteurs du e-commerce, le chiffre d’affaires des cybercommerçants devrait dépasser les
100 milliards d’euros pour 2019, dont 20 % réalisés en fin d’année.

Un cap historique devrait bien être franchi en 2019. Les ventes sur Internet dépasseraient les 100 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année, selon les estimations de la Fevad, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance, qui regroupe 600 entreprises et 800 sites Internet. Déjà, sur neuf mois de 2019, le chiffre d’affaires s’élève à 74 milliards d’euros. Au troisième trimestre, avec près de 426 millions de transactions, il a atteint 24,6 milliards d’euros, soit une hausse de 10,8 % sur un an. Par rapport à la même période 2018, la baisse du panier moyen se poursuit (- 3 %, à 58 euros), mais reste compensée par la hausse de la fréquence d’achat (+ 8 %) – 59 % des cyberacheteurs achètent en ligne, au moins une fois par mois – et du nombre des sites marchands (+ 16 %, soit 191 700 sites actifs).

Les transactions sur mobile continuent leur progression, « à un rythme trois fois plus rapide que l’ensemble du e-commerce ». Le smartphone devient incontournable pour 43 % des cyberacheteurs sur ces douze derniers mois. Les ventes via ce canal représentent désormais 40 % du chiffre d’affaires total du secteur, soit + 5 points par rapport à 2018.

Les courses en ligne de Noël

Le nombre de cyberacheteurs en France s’élève à plus de 40,5 millions, soit 1,7 million de plus par rapport à l’été 2018. Et, selon un sondage Médiamétrie pour la Fevad, près de 8 Français sur 10 devraient faire leurs courses de fin d’année et acheter leurs cadeaux en ligne. Cette fin 2019, 86 % des internautes devraient préparer leurs achats en ligne et 31 % choisir leur mobile pour se procurer leurs cadeaux. Les cyberacheteurs sont prêts à allouer un budget moyen de 171 euros pour ces dépenses, pas plus qu’en 2018. Dans les intentions d’achats figurent, logiquement, en cette période, les jeux et jouets (36 %) et les produits culturels (34 %). Suivent les vêtements et chaussures (29 %), les cosmétiques (26 %) et enfin les cartes cadeaux ou bons d’achat (18 %). Le cumul des ventes de fin d’année et des périodes promotionnelles de novembre (Black Friday) devrait peser 20 milliards d’euros.

Autre tendance qui se confirme, pour la fin d’année 2019, en conformité avec l’évolution globale de la consommation des Français, 67 % des internautes se déclarent prêts à offrir un produit issu de l’économie circulaire, c’est deux points de mieux qu’en 2018. Dans le détail, la croissance est bien significative : 59 % des internautes « responsables » pourraient offrir des produits reconditionnés (36 % en 2018), 46 % des produits issus du recyclage (contre 35 %) et …48 % des produits d’occasion, contre seulement 22 % en 2018. 

Côté résultats des sites marchands, le palmarès de ceux les plus fréquentés, réalisé par Mediamétrie NetRatings, place toujours en tête Amazon et Cdiscount, devant Booking.com et la Fnac. Quant à la répartition des audiences en fonction des différents écrans, au troisième trimestre 2019, tous les sites du Top 15 ont une audience plus élevée sur mobile que sur ordinateur ; exemple, Groupon avec une part d’audience de près de 69 % sur mobile, contre 24 % sur ordinateur.

À noter : sur un an, les ventes BtoB (entre professionnels) en ligne affichent une progression à deux chiffres, soit + 17,7 %, au troisième trimestre 2019, contre une hausse d’environ 6 %, pour les sites de ventes aux particuliers.